• Vrai adorateur !

    Vrai adorateur !

    Elle vient chaque jour chercher de son nécessaire vital pour son corps : l’eau du puits.(La Samaritaine - Jean ':1-30)

    "Quelle fierté, ce puits" se dit-elle, "il est notre héritage de notre ancêtre Jacob.  Mais, je ne suis pas acceptée par les villageois à cause de ma vie qui ne plaît pas, alors je préfère venir à cette heure chaude de la journée, ainsi personne ne peut me voir et me parler...Mais qui est cette personne assise sur la margelle du puits ?  Un homme ?  Que fait-il là à cette heure ?  …Mais c’est un Juif ! ? Comment se fait-il qu’il me parle à moi, une samaritaine ? "

    Ce Juif n’est pas comme les autres, il lui demande à boire, sans préjugés.

    Il lui parle d’une autre eau que celle du puits. Il dit que cette eau qu’il veut lui donner est une source inépuisable. Il dit que " l’eau que je lui donnerai sera en lui une fontaine d’eau jaillissant en vie éternelle.".  Elle ne comprend pas d’où cette eau vive peut venir mais  elle se dit :  "C'est intéressant, je la veux bien de cette eau qui me permettrait de ne plus puiser l’eau chaque jour à ce puits. Donne-moi de cette eau."

    Puis le Juif continue la conversation dans la douceur, tentant de lui faire comprendre l’importance du besoin de son âme plus grand que son besoin du corps. Et il prononce une vérité sur sa vie privée qui vient secouer sa conscience : "Oui tu as été mariée 5 fois et l’homme avec qui tu vis n’est pas ton mari.".  Devant ce dévoilement de son immoralité, elle ne fuit pas.  Ce prophète devant elle l’intrigue, il y a quelque chose de puissant qui se dégage. Elle ne se sent pas condamnée.  Et son cœur l’amène à parler de sa foi :  seul Dieu sonde les cœurs et rien ne lui est caché. : "Peut-être sait-il quelque chose à propos de l’adoration à Dieu et sur le Messie qui doit venir bientôt ?" se dit-elle, "Qui  raison sur le lieu d’adoration à Dieu, les samaritains ou les Juifs ? ".  "Ni l’un ni l’autre", répond le prophète, " … mais l’heure vient où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité.  Dieu est Esprit et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité. »

    Pas de lieu précis, pas de religion, pas de tradition, pas de représentation matérielle, pas de théories, … mais en esprit et en vérité ! La samaritaine était, là, en présence du Christ, Lui, la Vérité, qui allait mourir sur la croix puis ressusciter d'entre les morts pour permettre une relation filiale avec le Père à tous ceux qui croiraient en lui, le Christ.

    Vrai adorateur ! La Samaritaine est  bouleversée au contact du Messie !  La lumière a pénétré tout son être, elle se sent pardonnée, le poids de sa culpabilité disparaît pour faire place à la joie, à la liberté de son âme !
    Elle veut partager à ces concitoyens ce qu’elle vient de vivre.  Plus besoin de prendre sa cruche, elle la laisse là car elle a goûté un breuvage infiniment meilleur.
     Alors qu'elle se fixait uniquement sur ses besoins physiques et égoïstes, elle vient de découvrir qu'une autre partie d'elle-même, le côté spirituel, psychique et émotionnel, qui était triste, vide et dans la mort, sera comblé par l'Esprit de Vie à tout jamais.
    Elle a trouvé l’eau vive qui abreuve son âme jusque dans la vie éternelle. « ..Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive.  Celui qui croit en moi…des fleuves d’eau vive couleront de son ventre. ». 

    Elle témoigne à ceux qui la méprisaient. Elle n’a plus rien à cacher. Eclairée par la lumière divine, elle a retrouvé sa dignité et va inviter les samaritains : « Venez et voyez ». Le changement est tel que nul ne peut douter de la véracité de son témoignage et les villageois accourent vers leur Messie pour être enseigné… et recevoir le Salut en Lui ! 

    Oui, la samaritaine fera partie de ces vrais adorateurs que le Père cherche.  

    Tant de grâce mérite sa reconnaissance ; la samaritaine, une "moins que rien", devient une adoratrice du Dieu Vivant. 

    Peut-être, comme Marie, elle tiendra en main  un « vase d’albâtre » contenant du parfum de nard pur pour oindre la tête de Jésus (Marc 14:3) : elle l'offrira à Dieu comme un acte d’adoration en esprit et en vérité  Le parfum de sa louange qui imprégnera  toute la pièce où elle se tiendra en témoignage vivant de la  bonté et de la grâce du véritable Dieu des cieux qu’elle a rencontré un jour…sous le soleil brûlant de la Samarie  -. "venez et voyez…"

    Vrai adorateur !

    Le Père cherche encore de tels adorateurs. Suis-je dans le cercle des adorateurs ? De vrais adorateurs ! s’il y a des vrais, cela veut dire qu’il peut y en avoir des faux. Où en suis-je ?

    Devant le premier commandement de Dieu, cité deux fois (dans l’ancienne et la nouvelle alliance), le premier, le plus important :  « Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, de toutes tes forces »…  Comment puis-je y arriver si ce n’est que par révélation et par l’Esprit de Dieu.

    Avant de parler de l'adoration à la femme samaritaine, Jésus lui a montré son immoralité et s’est révélé en tant que Messie.  Avant de pouvoir adorer le Père, il fallait qu'il y ait la lumière dans son être, une révélation de qui elle est vraiment face au regard divin et de vivre le changement à cause du salut reçu par le Sauveur du monde.  De même, ce sont tous ceux qui se sont repentis et ont accepté le Christ comme Seigneur et Sauveur qui ont ce droit et cette joie d'adorer le Père.

    Adorer c’est aussi avoir une image juste de Dieu : Il est Grâce mais il est aussi Saint «Comme celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite; parce qu'il est écrit: soyez saints, car moi, je suis saint » (1 Pierre 1:15-16). Cet aspect d’une bonne image de Dieu est important car beaucoup ont tendance à se fabriquer un dieu qui leur convient, un dieu qu’ils utilisent pour leur propres désirs et propres convoitises…

    Adorer en esprit signifie que ce n'est pas notre intelligence naturelle qui nous donne la capacité de louer Dieu. C’est l’Esprit en nous.  Que notre louange soit sincère car Dieu désire que ce que nous lui exprimons dans l'adoration (chants, musique, paroles, prière et nos actes) vienne directement du cœur..  Quand nous l’aimons avec notre cœur, alors le Saint- Esprit nous rend capable de l’adorer conformément à la Vérité, Sa Parole.

    Vrai adorateur !

    L’adoration la plus intense sera dans l’Eternité où tous les chrétiens pourront contempler et célébrer le Dieu glorieux.  En attendant, on vit les prémices sur terre, continuons à connaître Jésus et le Père de plus en plus. Ainsi nous serons conduits de plus en plus par le Saint-Esprit dans une adoration comme un parfum de nard pur, qui sera vraiment agréable au Père.

    Le Père cherche encore de vrais adorateurs.  Quelle réponse allons-nous lui donner ? 

     

    Article : Eliane Copus-Servais

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Mai 2016 à 16:41

    Merci pour ta visite sur mon blog. Il faut remarquer qu'adorer, ce n'est pas s'agiter et danser comme certains le font. Ces choses plaisent à la chair mais ne font pas partie de la nouvelle alliance. Adorer a une connotation de se prosterner, c'est une manifestation d'amour, de respect. On ne peut adorer en esprit sans contempler par l'esprit l'objet de notre adoration.

    On peut même dire qu'il nous faut le secours du Saint-Esprit pour parvenir sur les hauteurs de l'adoration. On va adorer avec nos mots inspirés par l'Esprit de Dieu, mais aussi avec le langage que nous a donné l'Esprit lorsque nous avons été baptisé du Saint-Esprit. Le baptême de Pentecôte nous permet de parler des merveilles de Dieu, choses qui ne nous sont pas accessibles naturellement, et que seul l'Esprit peut nous communiquer.

    Adorer en esprit, c'est le lieu de notre adoration : notre esprit. Car par l'esprit nous sommes assis dans la Vérité dans les lieux célestes, et le sang de Christ nous permet d'entrer dans le Lieu Trés Saint, dans la présence du Père.

    C'est merveilleux que Jésus ait révélé de telles choses à une femme, qui plus est une samaritaine, une bâtarde pour les Juifs, et de plus une grande pécheresse ! Nous sommes là dans la dimension de la Grâce !

    Que Dieu te bénisse richement !

    Jonathan

      • Vendredi 20 Mai 2016 à 11:24

        Merci beaucoup Jonathan pour ces précieux compléments à ma méditation.  Effectivement, il faut du discernement à l'heure actuelle, je comprends tout à fait ce que tu veux dire. Gardons notre coeur et oui, révérons le Dieu Tout-puissant, en Esprit et en Vérité pour Lui être agréable (à Lui et pas à notre chair).

        Bon week-end !  

    2
    Mercredi 18 Mai 2016 à 18:18

    J'ai lu et suivi avec bcp d'attention et bcp d'intérêt et ton article si riche et vivifiant et le commentaire de Jonathan.... J'y reviendrai car lire une fois n'est pas assez ! (Il faut que je m'en souvienne, ce qui devient un vrai miracle chez moi maintenant !!! he)

    Merci de ta présence chez moi qui m'a amenée chez toi ! J'ai du mal en ce moment à naviguer sur la blogosphère... trop prise !

    Merci à vous deux et bisous très contents de vous avoir lus

    (Je vais me lancer dans ma lecture du jour car aujourd'hui une journée de récurage maison, lessives, repassage à toc... Ah les rentrées de fêtes.... mariage de ma petite fille )

    3
    Mercredi 18 Mai 2016 à 22:01

    Re-Coucou Parole

    Je viens de lire la page de Maylie : je pense qu'elle a besoin de nous ! elle est très bouleversée par la mort de son chien ... Si tu pouvais aller la réconforter toi-aussi, ainsi que Jonathan, peut être cela lui fera -t-elle du bien ?

    Merci de tout cœur

    Bisous

     

     

    4
    Jeudi 19 Mai 2016 à 09:55

    Bonjour Luciole, ok, je vais voir sur le blog de Maylie.  Super ta sensibilité face à la souffrance des autres, les gens ont tellement besoin effectivement d'être soutenus dans toute situation, quelle qu'elle soit.  A bientôt, oui tu peux revenir quand tu veux. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :