• Promesse

    « Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. » (Apoc. 21 :4) 

     Promesse

    Dieu tient Ses promesses !

    Face à la souffrance dans le monde, accuser Dieu de tous ces maux ou penser qu’il a abandonné les êtres humains, est une fausse piste.  La vérité est que notre Créateur, dans Son amour, avait déjà élaboré un plan rédempteur pour l’humanité déchue.   Il a des promesses pour nous et veut nous en faire part. Tout deviendra nouveau, la création soupire après ce « paradis perdu », qui sera restauré pour ceux qui l’aiment.:  « Mais nous attendons, selon sa promesse, "de nouveaux cieux et une nouvelle terre," où la justice habite. » 2 Pierre 3 :13).

    Donc oui, nous pouvons avoir confiance, Dieu est fidèle dans ses engagements, et  ce qu’Il dit est « oui et amen ». Ce qu’Il dit, Il l’accomplit.

     Dieu n’est pas un homme, il ne ment pas. Il n’est pas un être humain, il ne change pas d’avis. Quand il dit quelque chose, il le réalise, quand il fait une promesse, il la tient. ­(Nombres 23:19) 

    Et que voudrait le Père Créateur et Eternel pour l’humanité ?  Il veut nous faire partager, avec Lui, l’Eternité, une vie où il n’y aura plus de souffrance, de maladies, de deuil…Son désir le plus intime repose sur la promesse extraordinaire de VIE dans la gloire et l’éternité!!

    Cette promesse datait déjà du temps d’Abraham

    L’Eternel oeuvrait pour l’accomplissement de son plan, déjà dans la Genèse. Il avait appelé Abram à agir par la Foi pour obtenir la Promesse d’une bénédiction qui devait s’étendre à la terre entière. Suite à l’appel de Dieu, Abram
    quitte son pays par la foi et arrive finalement en Canaan où l’Eternel conclut une alliance avec lui : non seulement le peuple d’Israël issu de lui sera béni, mais les nations de la terre seront bénies  à travers lui.  A cette promesse, Dieu fixe une condition : Abraham doit lui obéir. Et grâce à sa foi,  la promesse sera maintenue. La bénédiction devait s’accomplir à travers  la  lignée de la Tribu de Juda (dont le Roi David appartenait).  La lignée de la Tribu de Juda sera maintenue. 

    Elle aboutira à la naissance de Jésus, un descendant d’Abraham , (Matthieu 1 :1) qui est né pour sauver l’humanité.  Jésus-Christ, le Sauveur du monde, est la personne clé de qui dépend l’accomplissement des promesses !

     « Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la descendance d’Abraham, héritiers selon la promesse. » (Galates 3 :28-29).

    Tout est accompli »

    Promesse

    a dit Jésus, en expirant sur la croix (Jn 19.30). Jésus-Christ était porteur final de la promesse ; Il était celui qui permettrait la validation  du Nouveau Testament du Père.  

    Le testament de Dieu, c'est-à-dire la Bible, rappelle cette règle : « Là où il y a testament, dit-il, il est nécessaire que la mort à testateur soit constatée. Ce n'est qu'après cette mort qu'un testament est valable; puisqu’il n’a aucune force tant que le testateur est en vie » (Hébreux 9.16-17). 

    Pour que les héritiers puissent recevoir leur part d'héritage, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée. La Bible nous montre Jésus-Christ, était pleinement Dieu. « Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même » (2 Corinthiens 5.19).  Il est mort sur la Croix pour notre Salut.

    Tout est accompli maintenant pour que les biens promis dans le testament deviennent nôtres. Ainsi, l'héritage peut passer désormais aux enfants de Dieu, devenus héritiers.  Il devient la propriété des chrétiens qui restent dans l'espérance et l'attente d'en jouir pleinement. Telle est la bonne nouvelle !

     « Ecoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n’a-t-il pas choisi ceux qui sont pauvres aux yeux du monde, pour être riches dans la foi et héritiers du royaume qu’Il a promis à ceux qui l’aiment ». (Jacques 2 :5).

    La Bible dit encore que c'est un bel héritage, le plus beau, assurément, et qui, de plus, est délicieux : « « L’Éternel est mon héritage et ma portion; c’est toi qui m’assures mon  lot.  Ma possession m’est échue dans des lieux agréables, et un très bel héritage  m’est échu » (Psaume 16 :6)

    Quelle est la garantie de cet héritage ?

    Promesse

    Comment être certains que nous avons droit à cet héritage ?  La promesse est-elle vraiment pour nous ?  Comme on l’a dit, c’est d’abord une promesse qui se saisit par la Foi.  Mais ce n’est pas tout !  La Bible nous dit clairement que la troisième personne de la Tri-unité divine joue son rôle dans l’œuvre salvatrice :  c’est le Saint-Esprit ! C’est Lui qui nous donne la garantie de la divine promesse :

    « Par votre foi vous avez été scellés de l’Esprit Saint, gage de si grandes promesses ; Cet Esprit annoncé depuis longtemps est à la fois la garantie et l’avant-goût de notre héritage commun, c’est une sorte d’acompte que Dieu nous donne sur le salut définitif, une anticipation de la libération totale et parfaite qu’il nous a acquise ; elle sera pleinement nôtre le jour où il parachèvera cette délivrance pour laquelle il a payé un si grand prix – un motif de plus de célébrer sa gloire magnifique. » (Ephésiens 1 13-14 – Parole Vivante).

    « Le Saint-Esprit est la garantie que nous appartenons à Dieu et qu’il fera ce qu’il a promis. Il est comparable à une avance, un gage, une signature qui valide un contrat.  Sa présence en nous signale l’authenticité de notre foi, prouve que nous sommes enfants de Dieu et nous assure la vie éternelle.  Sa puissance travaille en nous pour nous transformer, et ce que nous expérimentons maintenant est un avant-goût de la métamorphose que nous connaîtrons dans l’éternité. » ( Commentaire tiré de la Bible « Vie Nouvelle »).

     Récompenses

    « L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.  Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui. » (Romains 8 :17).

    Si la conversion véritable à Christ nous garantit le Salut, il est aussi important de souligner que Dieu attend de nous une obéissance. Tout comme Abraham, un des modèles de la foi (voir Hébreux 11), le Père céleste nous demande d’avancer par la Foi et l’obéissance.  Le chrétien peut recevoir de grandes récompenses, mais il doit faire sa part ! Il convient de « courir vers le but », de persévérer, de Le servir fidèlement…  pour  se voir attribuer une récompense d’après les œuvres faites en Christ (la sanctification et les œuvres prévues d’avance par le Père).

    « Mettez votre cœur et votre âme dans tout ce que vous faites, comme si c’était pour le Seigneur lui-même et non pour des hommes.  Car vous le savez bien : c’est lui qui vous donnera votre véritable salaire : l’héritage des cieux qu’il vous réserve comme récompense.  Servez donc le Christ comme votre Maître et Seigneur. » (Colossiens 3 :24)

    Vivre dans la présence du Seigneur nous permet de recevoir son amour, sa paix, sa force et de  connaître sa volonté, pour agir toujours dans l’obéissance avec les dons qu’il nous a confiés. Cela nous vaudra son approbation. “Il faut que nous soyons tous manifestés devant le tribunal du Christ, afin que chacun reçoive selon les actions accomplies dans le corps, soit bien soit mal” (2 Corinthiens 5. 10).

    Nous serons heureux alors de déclarer que les récompenses attribuées résultent en fait du travail de la grâce de Dieu en nous.

    « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. » (2 Tim. 4 :7)

    « Voici que je viens bientôt: tiens ferme ce que tu as, afin que personne ne ravisse ta couronne. » (Apoc. 3 :11).

      

    Promesse

           

    Article rédigé par Eliane Copus-Servais 

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :