• Heureux les persécutés ?!

    Matthieu 5 :10 nous dit clairement que ceux qui souffrent pour la cause de Christ sont heureux !   « Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice; car le royaume des cieux est à eux. »

    A l’heure où, en Occident, la tendance est de prôner plutôt un Evangile de confort, de succès, de bien-être individuel, social et financier, de divertissement, de consommateur, etc….  ce verset vient comme une épée tranchante, troubler notre mentalité. Entendons-nous souvent ce genre de prédication dans nos églises ?... Et pourtant, ce verset présente une des promesses du « bonheur » d’être chrétien consacré à Christ car il va connaître une grâce toute particulière.

    Il ne s’agit pas ici de débattre sur ce que signifie la bénédiction, elle peut être large et appliquée de différentes manières dans nos vies.  Mais simplement faisons attention que notre définition de la « Bénédiction » et de la « grâce » ne soit pas posée sur des principes et jugements humains.  La bénédiction selon Dieu est souvent différente, et même tout à l’opposé,  de ce que l’on peut penser.  Laissons Dieu définir la bénédiction pour nous, afin de vivre le vrai Evangile, pas selon CE QUE JE PENSE, mais selon ce QUE DIEU PENSE, pas seulement sur ce que je ressens ou désire, mais selon la Parole de Dieu.

    Exemple de l'Eglise persécutée dans divers endroits
    du monde

    Heureux les persécutés ?!

    Ainsi, comme exemple bien concret, je voudrais soulever le volet d’une autre partie du monde où les chrétiens sont appelés « bénis » parce qu’ils souffrent pour la cause de Christ.  Il pourrait être choquant d’admettre que d’être persécuté, voire martyrisé pour la foi en Christ est une bénédiction… et pourtant !!

    Cet article est pris du magazine « Portes Ouvertes », association  au service des chrétiens persécutés. 

    « La persécution continue d’augmenter, les conversions aussi !

    « On le constate depuis plusieurs années, la persécution contre les chrétiens s’aggrave.  On le voit sur le terrain et aussi en faisant la moyenne des points de persécutions pour chaque pays de l’index.  Elle augmente. A quoi est-il dû ?  Trois raison se dégagent :

    1)      Les régimes sont de plus en plus autoritaires dans huit pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

    2)      En Afrique sub-saharienne, l’extrémisme islamique s’infiltre dans tous les domaines de la société.

    3)      La pression anti-chrétienne augmente plus rapidement en Asie du Sud et du Sud-Est.

    ET POURTANT L’EGLISE GRANDIT !!

    Les chrétiens persécutés le disent eux-mêmes : « Il n’y a pas que de mauvaises nouvelles ! » Dieu se glorifie au cœur de l’épreuve et attire de nombreuses personnes dans Son Royaume.

    Exemples :

    En Syrie, un responsable orthodoxe a déclaré : « Nos églises, même dans les zones ravagées par la guerre, sont plus remplies que par le passé.  Nos écoles ont plus d’élèves car nous avons été poussés à sortir de nos églises pour vivre notre foi dans la rue et nous l’avons ancrée dans la société d’une manière différente ! ».

    En Iran, on constate aussi une augmentation du nombre de conversions, bien que des dizaines de chrétiens d’arrière-plan musulman aient été arrêtés en 2016/

    En Indonésie, le pays qui a la plus grande population musulmane, une nouvelle vague de convertis est en train d’émerger : indépendants, solides et sans crainte.  On ne sait pas exactement combien ils sont, mais ils sont nombreux !

    D’après ces témoignages, nous nous demandons, comment il est possible qu’en voyant la souffrance des chrétiens, des gens puissent les rejoindre dans leur croyances et se convertir ?  La vie de ces chrétiens ne donnent pas envie, il y a donc le mystère de la bénédiction spirituelle qui devient évident pour ces gens, et la vraie bénédiction ne peut se trouver qu’EN CHRIST !  Plus les chrétiens sont persécutés, plus la puissance du Saint-Esprit opère dans les cœurs, et plus le nombre des gens sont libérés de l’esclavage des fausses religions et communisme pour trouver la liberté en Christ.

    Retenons les leçons que les frères et sœur persécutés nous adressent !

    « Malgré la persécution très vive  dans leur pays, les chrétiens nord-corééns ne prient pas pour le propre liberté mais plutôt pour les chrétiens en Occident qui ont des richesses matérielles et s’appuient dessus plutôt que d’accumuler des trésors dans le ciel.

    Selon Eric Foley, le responsable de l’Organisation « Voice of Martyrs », en Corée,  qui a pu parler avec des chrétiens nord-corééens qui ont déclaré :

    « Vous priez pour nous, nous prions pour vous,… Vous avez tellement, vous mettez votre foi dans votre argent et votre liberté…En Corée du Nord, nous n’avons ni argent ni liberté  MAIS NOUS AVONS CHRIST ET NOUS AVONS TROUVE QU’IL SUFFIT. »

    (Extrait article pris de www.chretiens.infos

    Nous qui avons la liberté, les richesses et le confort, ayons l’humilité de reconnaître que cela peut effectivement présenter un piège :

    - celui de ne pas s’attacher à Christ – et à Christ seul - minimisant le fait qu’Il est tout suffisant pour nous  (la Bible dit que nous « avons tout pleinement en Lui »),

    - d’oublier le contentement et la reconnaissance de ce qu'Il a fait pour nous à la Croix et de ce qu'Il accomplit encore maintenant dans nos vies pour notre avancement spirituel; 

    -  de devenir des chrétiens superficiels se centrant sur nous-mêmes et sur nos intérêts personnels;

    - de négliger l'essentiel et priorités de l'Evangile, ce qui peut engendrer le risque de s'écarter de la Vérité. 

    D’un autre côté, la violence extrême que subissent nos frères et sœurs nous incite à la compassion et à vouloir les soutenir. Car nous sommes tous un seul Corps en Christ et s'ils sont des bons exemples pour leur fermeté dans la foi, pour leur patience, persévérance et pour la force du pardon envers ceux qui les persécutent, ils ont besoin de nous aussi. Prions pour eux, participons à l’aide que leurs apportent les associations chrétiennes en leur faveur (ex : Portes ouvertes, la Voix des Martyrs).  


    2 commentaires
  • JESUS REVIENT ! Préparer la voie du Seigneur

    Comme au jour du Prophète Elie

    Pour cet encouragement à nous préparer au retour de Jésus, je vais vous présenter une famille particulière de la Bible bien connue et symbolique par la signification de leurs prénoms :  

    Zacharie - Elisabeth et Jean

     

    L’attente de la promesse

    400 ans d’attente depuis les  paroles du prophète Malachie qui avait annoncé - de la part de Dieu - le jugement divin réservé aux impies MAIS une merveilleuse promesse « le soleil de justice se lèvera, et la guérison sera dans ses rayons »  (Mal. 3 :20) pour ceux qui craignent le nom de l’Eternel et lui obéissent.  La dernière prophétie de l’Ancien Testament disait que le Seigneur Lui-même allait venir dans la personne du Messie qui les délivrerait de l’injustice et de l’oppression.  Il était dit que la venue de ce Messie devait être préparée par un prophète : « Voici, je vais vous envoyer Élie, le prophète, avant que n’arrive le jour de l’Eternel, ce jour grand  et redoutable de l’Éternel vienne. Il ramènera le coeur des pères à leurs enfants, et le coeur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays de destruction. » (Malachie 4 :5-6).

    400 ans de silence…dans un monde où apparaît de plus en plus le contraste entre ceux qui craignent l’Eternel et ceux qui le méprisent. Les méchants et les hypocrites prospèrent et les justes sont opprimés, éprouvés, incompris.  Le « résidu » de fidèles juifs sait que Dieu  reste attentif à tout ce qui se passe car Il leur avait fait une promesse, celle de les épargner du jugement comme un père a des égards, une intimité particulière envers son fils qui le sert…  Mais le temps passe…Jusqu’à quand l’accomplissement de cette promesse libératrice ?

    Comme au jour du Prophète Elie

    Et Dieu se souvient !

    Et Dieu se souvient de sa promesse ! Le Seigneur commence à préparer la venue du « prophète Elie », suivie de près de la venue du Messie promis.  Sur terre, Dieu agit dans les cœurs de quelques personnes  juives, simples et pieuses qu’Il a choisies pour Son Plan.  Dans les cieux, Il ordonne à l’ange Gabriel d’amener des messages tout spécifiques. Le temps de la Grâce arrive : ce qui a été prévu dans les Cieux va s’établir sur la terre ! Le Royaume de Dieu s’approche…

    Et soudain, sur la scène apparaît une famille toute particulière  (Luc 1) ; je voudrais attirer votre attention sur la signification de leur prénom qui est symbolique :  

    • Zacharie, prêtre sacrificateur va accomplir sa fonction dans le temple, désigné par le sort cette année… Pour lui, cela représente quelque chose de très honorable et solennel : offrir le parfum au Temple était un moment longtemps attendu car il ne se produisait alors guère plus d’une fois dans la vie d’un sacrificateur.
      Zacharie signifie : "Dieu se souvient"

    • Elisabeth, descendante d’Aaron, très pieuse et irréprochable… mais stérile. Dieu a-t-il entendu ses prières pour la délivrer de sa honte et souffrance (à l’époque la valeur d’une femme se mesurait surtout à sa capacité d’avoir des enfants). Dans son âge avancé, quoi espérer encore ? Est-ce que Dieu pourrait encore accomplir ce qu’Il a promis ? Elisabeth aurait-elle oublié ce que veut dire son prénom ?
      Elisabeth signifie : "Serment de Dieu" ou "Dieu a juré"

      La vie de ce couple pieu, stérile, a été imprégnée de prière.  En tant que prêtre sacrificateur, le rôle de Zacharie était entre autre d’intercéder pour le peuple et de persévérer dans la supplication pour la venue du Rédempteur promis.  Et en tant que mari, il avait dû certainement beaucoup prier pour un fils afin d’assurer sa descendance. 

      Et la percée se fait enfin ! Le ciel s’ouvre pendant que Zacharie officie au temple : un ange lui apparaît pour annoncer l’exaucement : Zacharie et Elisabeth - ou selon la signification de leurs prénoms « Dieu se souvient de son serment »-  vont avoir un fils qui s’appellera Jean ! Dieu a brisé la stérilité pour amener la vie, non seulement pour leur couple mais aussi et surtout pour la délivrance du peuple juif : Jean sera le précurseur du Messie ! Le Messie qui brisera le pouvoir de la mort.

    Comme au jour du Prophète Elie

    • Jean : Dieu suscite un dernier prophète : Jean (appelé plus tard Jean Baptiste car il baptisait beaucoup de gens en signe de repentance). Jean était celui dont parlait le prophète Malachie : le prophète Elie qui allait préparer le chemin du Seigneur Jésus en interpellant le cœur du peuple à le recevoir.
      C’est le début de l’ère de la grâce de Dieu dans l’histoire de l’humanité. 
      Jean signifie : "L'Eternel fait grâce"

      « …C’est alors que la parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert, et Jean parcourut toute la région du Jourdain, il prêchait le baptême de repentance pour le pardon des péchés, conformément à ce qui est écrit dans le livres des paroles du prophète Esaïe : c’est la voix de celui qui crie dans le désert : ‘préparez le chemin du Seigneur, rendez ses sentiers droits…et tout homme verra le salut de Dieu ».
      Jean Baptiste a accompli sa mission difficile, en laissant place à Jésus-Christ qui accomplira son ministère d’abord pour les brebis d’Israël et ensuite élargi pour le salut de toutes les nations.

      Etre des « Zacharie » et des « Elisabeth »
      attendant la promesse du retour de Jésus !

      Aujourd’hui, nous vivons dans un monde où le contraste entre ceux qui craignent l’Eternel et ceux qui le renient ou le méprisent se fait de plus en plus grand, tout comme du temps de Malachie (et même pire, je dirais car nous sommes dans la fin des temps où l’apostasie grandit et l’iniquité augmente).  Il y a une différence entre ceux qui ne le servent pas et ceux qui le servent d’un cœur pur.

      « Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. » (Apocalypse 22 :11).

       

      Le verset suivant (Apoc. 22 :12) « Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son oeuvre. » invite les chrétiens à être justes, fidèles et persévérants dans l’attente de cette promesse, de cet événement exceptionnel : le retour de Jésus.

      Ma prière est que Dieu lève encore des « Zacharie (« Dieu se souvient ») et des « Elisabeth » (« Serment de Dieu »), des chrétiens qui continuent à veiller et prier, qui produisent du fruit par la Vie de Christ en eux !  Qu’ils continuent à s’appuyer sur la Parole de Dieu dans la foi et l’espérance, car ce que Dieu a promis, Il l’accomplira.

      « Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel. » (Actes 1 :11)

      Etre des « Jean » - l’esprit d’Elie
      dans la "moisson"

      Jean avait été annoncé comme venant avec l'esprit et la puissance du prophète Elie (Luc 1:17, Matthieu 17 :12-13). Tous deux avaient des points communs : la manière dont ils vivaient et étaient vêtus et surtout le but de leur ministère : prêcher, toucher les cœurs pour amener les pécheurs à revenir à Dieu en annonçant la repentance. Ils avaient beaucoup de zèle et de détermination à agir au nom de la Vérité.

      Aujourd’hui, nous sommes encore au jour de la grâce. Tout comme Jean Baptiste (« l’Eternel fait grâce »), qui préparait la venue de Jésus en prêchant la Vérité et la repentance, l’Eglise est là pour être, plus que jamais, témoin de la grâce de Christ et est appelée à préparer ainsi le retour de Christ. Que Dieu lève des hommes et femmes consacrés qui prient dans la puissance du Saint-Esprit, et qui agissent dans le caractère et la puissance de l’ « esprit d’Elie », dans le zèle, déterminés à défendre la Vérité pour amener des coeurs repentants au Père.

      "Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus! Que la grâce du Seigneur Jésus soit avec tous!" (Apoc ; 22 :20).

    Article : Eliane Copus-Servais


    1 commentaire
  • La Paix, la Force, la Joie est en toi !

    Alors que je désirais ajouter un texte dans mon Blog, j’étais là, devant la page blanche de mon ordinateur.  Que vais-je écrire ?  Puis mes doigts ont commencé à s’activer sur mon clavier pour composer ce poème inspiré.

    Ce poème me rappelle que notre âme est bien sensible et fragile, et est très souvent victime des choses négatives qui nous entourent, ce qui peut nous entraîner dans l’abattement…ou simplement de mauvaises pensées qu’on laisse pénétrer en elle et qui nous dépriment.

     Notre âme a besoin d’être disciplinée, et pour le chrétien né de nouveau, elle doit rester soumise à l’Esprit de Dieu, Source de vie, de force et de joie. N’oublions pas ce principe spirituel, ayons la Foi pour l’appliquer et nous verrons la différence !   

    Désert refleuri

    Le désert s’étend, discrètement, il avance…

    Enfoui dans les profondeurs de mon âme,  il s’installe confortablement,

    Laissant les lourdes traces de vide, d’ennui, tristesse et solitude ..

    Mon âme a si soif, tout me semble si sec, si stérile !

    Oh ! … jusqu’à quand ?

    Et soudain, au milieu de la noirceur, une petite étincelle jaillit

    Une nouvelle lueur vient manifester son éclat

    C’est l’éclat de l’Espoir, de l’Espérance

    Comme une ancre dissimulée  au plus profond de mon cœur,Désert refleuri

    L’Espérance est là ; elle est au creux de ma Foi

    Elle s’élève, elle s’approche, elle grandit

    Puis  vient immerger mon âme d’une nouvelle fraîcheur,

    Chassant les nuages des sombres pensées qui me chargeaient.

    « Oh ! Source d’eau Vive, viens me remplir !

    Source d’eau intarissable

    Esprit de réconfort, viens et règne en moi ! »

    Désert refleuri

    La Présence divine douce et bienfaisante

    En moi, fait éclore les couleurs de la Vie.

    Le désert qui refleurit

    M’assure que L’Amour de Dieu pour moi est immuable et Eternel.

    Non, le désert aride n’aura pas sa résidence en moi :

    C’est toi Seigneur de gloire qui fait en moi Ton temple

    Laissant couler de mon sein des fleuves d’eau vive

    Pour les autres aussi bénir !

    Mon âme, chante et glorifie Son nom à tout jamais !

     

    Eliane Copus-Servais

     


    2 commentaires
  • Diverses guérisons physiques

    Je peux également témoigner de certaines guérisons physiques surnaturelles que j’ai vues et vécues personnellement. 

    La Bible dit que « ceux qui auront cru imposeront les mains aux malades et ils seront guéris. » (Marc 16:18).  Cette vérité ne date pas que de l’époque des apôtres, non, Jésus est le même hier, aujourd’hui et éternellement et Il agit encore aujourd’hui.  La foi en ce que dit la Bible est encore animée par la Vie de l’Esprit par ceux qui croient en Jésus Christ et qui prient en Son nom.

    Des prières spontanément exaucées

    Au début de ma conversion, une foi naissante, pleine de fraîcheur m’avait amenée à prier spontanément pour mes enfants.  Sans prétention de ma part et en remettant toute la gloire à notre Seigneur, j’ai vu quelques exaucements immédiats. 

    Ainsi par exemple, je me souviendrai que mon fils, alors âgé d’environ 3-4 ans était monté sur un muret sans que je le vois, il est tombé la tête la première sur des pavés en béton de l’allée du garage.   J’ai entendu le choc de sa tête contre les pavés. Je me précipitai vers le lieu du drame, toute tremblante de peur.  Instinctivement, j’ai pris mon enfant dans les bras et j’ai prié par le Saint-Esprit, avec conviction.  Cela n’a pas duré, j’ai été envahie d’une puissance, comme un manteau invisible qui me couvrait (onction) et aussitôt, il s’est arrêté net de pleurer.  Il n’avait rien du tout, même pas une ecchymose au front, même pas une bosse.  Pourtant je vous assure, c’était un choc sur du dur. J’hésitais à faire passer une radio,mais une paix intérieure me disait « c’est bon ».  Et mon petit garçon continua à jouer tranquillement, sans séquelle.

    Aujourd’hui, il a 25 ans, et se souvient encore de l'effet du choc que cela fit dans sa tête : il avait eu l’impression que son crâne (avant) était tout déformé.  

    Le Seigneur entend  les prières urgentes et de détresse d'une mère.  Soyons confiantes et plein de foi pour nos enfants.  Parfois des femmes veulent des ministères dans l'église, mais il faut comprendre que le premier ministère est en tant qu' épouse et mère, c'est là la première responsabilité devant Dieu. 

    Le Seigneur a permis plusieurs fois que je prie pour mes enfants, (douleurs de ventre, verrues) d’une manière spontanée et Il a agi. Je me souviens que lorsqu’ils étaient malades, avec fièvre,  je priais pour eux, la paix venait sur eux et ils s’endormaient.  C’était vraiment un sommeil réparateur pour eux, ce qui permettait à la maladie d’être écourtée (le lendemain, ils étaient parfois complétement rétablis).

    "C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir." (Marc 11:24).

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Libéré en un instant d’une lésion  du nerf sciatique

    Un autre événement miraculeux s’est passé, cette fois-ci concernant mon mari.

    Au milieu de la nuit, mon mari s’est réveillé de douleur : il était coincé au niveau de sa colonne vertébrale.  Il ne pouvait plus faire un seul mouvement. Nous avons prié ensemble, criant à Dieu. Mon mari a reçu un verset de la Bible, : 1 Pierre 2:24 : "...lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris..." , il a proclamé cette vérité avec foi.   Il a été alors visité par une onction venant sur lui :  tout s’est détendu, ce qui était bloqué s’est décoincé, la douleur est partie.  Il a commencé à faire des mouvements, tout est revenu dans l'ordre, et même encore mieux que la veille alors qu'il souffrait d'un lumbago. … Si bien qu’il a commencé à louer Dieu en faisant des pirouettes… à 3h du matin.  Un miracle de plus !

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Une opération chirurgicale surnaturelle !!

     Moi-même plus tard, j’ai eu la grâce de connaître une guérison particulière.  Comme disait mon pasteur à l’époque, c’était une « opération chirurgicale surnaturelle ».

    Je ne peux m’empêcher de relater cet événement pour la GLOIRE DE DIEU 

    Nous étions partis en vacances avec plusieurs frères et sœurs en Christ.  Chaque soirée, il y avait des réunions, louange, prières, encouragement, etc.  J’avais alors un problème de mâchoire qui se bloquait de plus en plus, (problème de ménisque).  Un soir, à table, je ne pouvais même plus ouvrir ma bouche pour manger un morceau de pain.  Un frère à ma table était docteur et je lui ai décrit mon problème.  Il m’a répondu, que je devais passer une radio et certainement être opérée de la mâchoire.  Rien qu’à l’idée de me retrouver sur le billard, j’ai crié intérieurement au secours à Dieu.  Et d’un seul coup, je ne peux expliquer, mais il y avait une grande conviction intérieure que j’allais être guérie. 

    La conviction était si grande que j’ai accouru vers le pasteur pour lui demander de prier pour moi.  Il était très sceptique, ainsi que son collègue, il me dit encore « oui mais il faudra aller à l’hôpital »... mais j'étais sûre que Dieu allait intervenir.  

    A peine eut-il commencé à prier, qu’une onction commença à venir sur moi.  J’ai eu un recul en arrière et l’onction était de plus en plus forte . Je me sentais légère, je me sentais au « ciel » comme si je planais.  Je ne sais par quel mystère, il y avait comme une main invisible qui m’avait pris la mâchoire inférieure et la faisait aller dans tous les sens (je ne vous dis pas les grimaces que le public voyait) mais l’ambiance était solennelle. C'était extraordinaire ce qui se passait. 

    Pendant à peu près 15 minutes, l’opération s’est poursuivie. En fait l’onction me servait comme anesthésiant et parfois elle devenait plus forte juste au moment où ma mâchoire devait accomplir un autre mouvement, ainsi je ne ressentais pas la douleur.

    C’était tellement inouïe qu’une dame qui était parmi nous s’est convertie.

    Le lendemain, je me suis regardée dans le miroir, ma mâchoire s’était remise en place, les dents bien alignées, je pouvais ouvrir ma bouche normalement !  Quelle grâce ! Merci Seigneur, Il est bon, tellement bon !

    "approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins." (Hébreux 4:16).  

    Eliane Copus-Servais


    3 commentaires
  •  

    La Bible dit que Dieu protège ses enfants, Il veille sur eux.  C’est vrai ! Combien de fois avons-nous vu sa protection, sans compter celle qu’on ne voit pas…

    J’aimerais relater une intervention particulière qui nous a marqués.

    Nous étions en Bretagne, chez un frère en Christ.  Nous étions dans la salle de séjour en grande discussion.  Notre fils, alors âgé d’environ 6 ans – était resté à l’étage supérieur.  Il prenait connaissance de sa chambre. Sa chambre était en mezzanine, il y avait une échelle pour se rendre au couchage. Il n’y avait pas de protection.  Nous nous ne doutions pas qu’il était monté dans la mezzanine et qu’il jouait avec le chat de la maison….

    Tout à coup nous avons entendu un bruit sourd ( ?)  Et quelques minutes plus tard, notre fils est apparu dans la salle de séjour. On lui a demandé : "c’était quoi ce bruit."  Il a répondu : « Je jouais avec le chat, je reculais et je suis tombé en arrière de la mezzanine mais je ne me suis pas fait mal parce que j’ai senti comme un gros coussin en-dessous de moi qui me retenait.» 

    Il ne s’était pas écrasé au sol, il se serait vraiment fait mal car la hauteur de la plateforme au sol était d'environ 2,50 -2,70 mètres ! Mais Dieu, d’une façon que l’on ignore, a agi d’une manière miraculeuse, dans sa protection pour notre fils.  Gloire à Dieu !

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Plus tard, alors qu’il avait une dizaine d’années, il était dans un grenier d’une grange, il y avait une trouée dans le vieux plancher avec une échelle.  Distrait, je ne sais par quelle maladresse, il plongea la tête la première, toujours est-il que je l'ai retrouvé pendu dans le vide : à quelques dizaines de cm du sol en béton. Son corps était retenu par son pied qui s’était accroché à un barreau de l’échelle, il est resté dans le vide, la tête en bas. J’ai accouru vers lui, pour le délivrer de cette position « chanceuse » qui lui avait permis de ne pas se fracasser la tête contre le béton.   La chute aurait été violente, non sans conséquence, on l’imagine !

    Merci Seigneur pour ta protection, une fois de plus.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Je pourrais relater d’autres événements où on a vu la main protectrice de Dieu.  Que ceux qui lisent ces témoignages soient rassurés et confiants.  J’invite vraiment les parents à ne pas se relâcher dans la prière et à rester dans les voies de Dieu : Il bénira et protégera vos enfants !.

     

    Eliane Copus-Servais

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires