• Le Sang versé

     

     

    1. Tant de sang dans la Bible…Pourquoi ?

    Quand on lit la Bible, dans l’Ancien testament, on ne peut qu’être interpellé par les récits de sang  ! Cela semble si barbare : du sang d’animaux sur l’autel, sur des ustensiles du temple, sur certains endroits du corps des sacrificateurs, sur leurs vêtements… Nous sommes étonnés, nous en tant qu’occidentaux d’un autre temps, quel en est donc le sens ??

    Le Sang versé

     Image from : https://hoshanarabbah.org/

    Il est vrai que l’époque, le mode de vie traditionnelle, culturelle entrent en ligne de compte. Nous ne sommes pas du tout habitués au sang, cela même nous fait peur, nous met mal à l'aise...Dans la culture de ces pays, le sang avait une grande importance et était sacré.
    Israël était davantage impliqué dans de tels rites sanglants, de sacrifice, car Dieu lui-même l'avait prescrit !  Les sacrifices où du sang était versé avaient une signification hautement symbolique concernant la purification, le pardon des péchés. : 

    « d’après la loi, presque tout est purifié avec du sang et, s’il n’y a pas de sang versé, il n’y a pas de pardon. » (Hebreux. 9 :22)

     

    2. L'importance donnée au sang

     Le sang, c’est la vie. » (Deutéronome 12:23). Dieu veut que l’homme se souvienne que la vie ne lui appartient pas, la vie, c’est un don de Dieu.

    Le Sang versé

    C’est pourquoi il lui a été ordonné de ne pas tuer son prochain sous peine d’en rendre compte à Dieu. Dans les ordonnances divines chez les Juifs, il est même interdit de consommer  (manger) du sang des animaux, symbole de la vie.

    « ……vous ne devez pas manger la viande qui contient encore la vie, c’est-à-dire le sang.  Votre sang aussi, qui est votre vie, j’en demanderai compte, j’en demanderai compte à tout animal qui aura tué un être humain, comme à tout être humain qui aura tué son semblable ; je demanderai compte de la vie de l’homme. Celui qui répand le sang de l’homme, c’est par l’homme que son sang sera répandu, car Dieu a fait l’être humain à son image. » (Genèse 9 :3-6)

    Le sang a de la valeur, car Dieu nous l'a donné pour vivre, et verser du sang d'un homme (meurtre) est une abomination aux yeux de Dieu car il a fait l'être humain à son image.

    Le sang a donc une connotation de vie, mais aussi de mort.

    Quand Caïn a tué Abel, Dieu avait dit : "Qu'asLe Sang versé-tu fait ? le sang de ton frère crie de la terre jusqu'à moi "(Genèse 4:10). Du sang devait être versé pour le sang innocent. Le jugement de Dieu tombait sur les assassins "....afin que retombe sur vous tout le sang innocent versé sur la terre, depuis le sang d'Abel le juste, jusqu'au sang de Zacharie, fils de Bérékia, que vous avez tué entre le temple et l'autel" (Matthieu 23:35). 

    On voit donc que le principe de sang versé a un sens profond dans la perspective divine. Il a une implication dans la vie physique mais aussi dans la vie spirituelle !

    3. Le sang et l’âme, quel rapport ?

    Le sang est l’élément vital pour faire vivre notre corps (il véhicule tous les éléments nécessaires au corps) et il a besoin d’oxygène (souffle) pour faire son rôle.

    Le sang est une expression concrète et visible de l’âme invisible, car quand on est vidé de son sang, la vie et l’âme quittent le corps. C’est dans ce sens que le sang et l’âme sont liés.

    Cela ne veut pas dire évidemment que si l’on perd du sang, on perd aussi un peu de notre âme, ou de l’identité de la personne, comme le prétendent certaines superstitions qui interdisent la transfusion sanguine au motif qu’on mélangerait les âmes de plusieurs personnes. !!  Cette fausse doctrine est une très mauvaise interprétation tiré de versets hors contexte.

     De même que nous pouvons perdre la vie physique par l’arrêt des fonctions vitales à cause de la perte (ou déficience) de notre sang dans notre corps, 

    de même notre âme peut connaître une « hémorragie » , une blessure à cause du péché et être donc entraîné dans la mort spirituelle, privé de la Vie de Dieu. 

     Comment peut-on alors arrêter cette « hémorragie » dans l’âme pécheresse qui nous entraîne vers la mort spirituelle? 

    Une seule issue que Dieu a décrétée pour nous pardonner et pouvoir nous rapprocher de Lui :  il a décidé que Jésus-Christ est le médiateur entre Lui et les hommes. Le Père a destiné son Fils "à être la propitiation pour ceux qui croient" (Romains 3:25).

     4. Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon

     

    Le Sang verséSuivant les exigences de Dieu Saint, Il fallait la vie d’un innocent pour le pardon et c’est pour cela que les bêtes avaient été choisies dans un premier temps comme sacrifice.

    MAIS les sacrifices d'animaux étaient insuffisants pour enlever les péchés (« car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs enlève les péchés » - He. 10 :4); ces animaux n'étaient qu'un substitut et leur sang versé n'était qu'une couverture devant Dieu, et ne pouvait pas purifier les personnes dans leur être intérieur !

    Dieu ne pouvait trouver personne sur terre pour répondre à cette exigence (victime expiatoire sans péché), il fallait que le "remède" vienne de Dieu Lui-même !

     5. Nouvelle Alliance ! le vrai Sacrifice donné par amour pour nous !

    Tous les rites sacrificiels qui étaient ordonnés dans l'ancienne Alliance avaient un but : ils étaient l’ombre d’une réalité qui devait s’accomplir longtemps après. La préfiguration d’une Nouvelle Alliance bien meilleure !

    Tout dans l’Ancien Testament annonçait, par symboles et prophéties, la venue du Fils de Dieu, incarné en Jésus Christ qui devait donner sa vie, versé son sang précieux pour libérer ceux qui l'acceptent de l’esclavage du péché. Jésus était le vrai « agneau immolé », pur sans péché et sans tache présenté sur l’autel (la croix).

    "Il a voulu par Christ, tout réconcilier avec lui-même, aussi bien ce qui est sur la terre que ce qui est dans le ciel, en faisant la paix à travers lui, par son sang versé sur la croix." (Colossiens 1:20).

     

    Le Sang versé

      Image pris de https://www.croirepublications.com/croire-et-vivre/reflexion/article/la-mort-de-jesus-un-vrai-sacrifice

     

    Au moment de sa mort, cloué sur une croix entre ciel et terre, Jésus a dit :

    "TOUT EST ACCOMPLI !" (Jean 19 : 30).

    "Le sang de Jésus, son fils, nous purifie de tout péché" (1. Jean 1 : 7).

    « Ainsi, nous avons par le sang de Jésus l’assurance d’un libre accès au sanctuaire." (Hébreux. 10 :19).

    « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et qui croit à celui qui m’a envoyé a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la VIE » (Jean 5 :24).

    "Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec Lui par Christ... Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses.." (2 Cor. 5:18,19).

      Chers amis !  Ne sous estimons pas la valeur du sang de Jésus, versé à la croix !  Il doit être le centre de notre vie chrétienne. Il est une puissance de libération et de bénédiction spirituelle et éternelle !!

     

    Article : Eliane Copus-Servais


    votre commentaire
  • Le Fils est l'empreinte exacte du Père

     

    DIEU A PARLE !

    Il l'a fait à bien des reprises et de diverses manières.

    Il s'est fait connaître autrefois à nos ancêtres par les prophètes.

    Maintenant, dans cette période finale de l'histoire où nous vivons, il nous a parlé par son Fils, celui dont il a fait son héritier universel, le propriétaire de la création toute entière.

    Par lui aussi, il avait créé l'univers.

    Ce Fils reflète sa gloire d'une manière éclatante et constitue l'empreinte exacte de son être,

    l'expression parfaite de sa nature.

    Par sa parole revêtue de l'autorité suprême, il continue à soutenir l'univers et à maintenir toutes les créatures en existence.

    Il a lui-même accompli l'oeuvre de réconciliation entre Dieu et l'homme en nous purifiant de nos péchés.

    Ensuite, il a pris sa place à la droite du Dieu suprême dans les lieux célestes, où il règne maintenant avec lui. "

    (Hébreux 1:1-3 - Parole vivante).

     


    votre commentaire
  • Que fait Jésus-Christ au Ciel ?

     

     

    A la fin de son ministère terrestre pour le Salut de l'humanité, Jésus a dit au Père « Tout est accompli !" Oui sa difficile  mission a été menée jusqu’au bout ! « Je t’ai fait connaître aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde…Maintenant ils savent que tout ce que tu m’as donné vient de toi. En effet, je leur ai donné les paroles que tu m’as données, ils les ont acceptées et ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. »  (Jean 17 :6 – 8).

    Que fait Jésus-Christ au Ciel ?

    Lors de son ascension, Jésus-Christ est retourné au ciel, glorifié et est assis à la DROITE DU PERE;  Il n'a pas cessé toute activité car, actuellement  

    Christ sert dans les lieux célestes

    Que fait Jésus-Christ au Ciel ?

    Lors de son ascension, Jésus Christ a reçu le titre de Souverain Sacrificateur et a commencé son ministère d'intercession en notre faveur.

    « Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous ! » (Romains 8 :34).

    Il est le Sacrificateur par excellence

    Que fait Jésus-Christ au Ciel ?Avant la venue de Jésus, dans l’Ancienne Alliance, la charge d’intercession pour le peuple étaient les prêtres sacrificateurs qui étaient mis à part pour suivre tout un rituel pour le pardon des péchés du peuple, en sacrifiant le meilleur de leur bétail.  Le lieu sacré était alors le  tabernacle/sanctuaire construit alors sur la terre à l'image du Sanctuaire céleste. En effet, Moïse reçut l'ordre divin de construire un tabernacle qui symbolisait la Présence de Dieu : Dieu lui avait donné les plans semblables au véritable Sanctuaire céleste.

    Le sacerdoce terrestre se faisait d’une manière bien incomplète et imparfaite, et était l’ombre des choses à venir : la Nouvelle Alliance a pourvu à un parfait Service Sacerdotal, bien supérieur : Christ est le Souverain Sacrificateur dans le véritable Sanctuaire au ciel.

    "...nous avons un tel grand prêtre, qui s'est assis à la droite du trône de la majesté divine dans le ciel et accomplit son service dans le sanctuaire, dans le véritable tabernale, celui qui a été dressé par le Seigneur et non par un être humain." (Hébreux 8:2)

    En vision, l'apôtre Jean a pu contempler l'arche d’alliance, l'autel d'or et l'encensoir dans le temple céleste (Apocalypse 11.19 ; 8.3-5)

    C’est pourquoi à l’heure actuelle, nous n’avons plus besoin de prêtres et d’intermédiaires, car Christ a ouvert l’accès au Royaume de Dieu et nous pouvons nous adresser à Lui directement !   

    « Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. » (1 Timothée 2:5). 

    Le Seigneur Jésus est l’intercesseur parfait

    Quand Jésus était sur terre, il priait souvent pour ses disciples pour qu’ils soient préservés du mal et des ruses du diable. « Lorsque j’étais avec eux dans le monde, je les gardais en ton nom. J’ai protégé ceux que tu m’as donnés et aucun d’eux ne s’est perdu, à part le fils de perdition afin que l’Ecriture soit accomplie » (Jean 17 :12).

    Il le fait encore maintenant, il plaide notre cause auprès du Père, comme un Avocat qui nous défend,

    « Nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste.  Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. » (1 Jean 2 :2). 

       « … il peut aussi sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu à travers lui, puisqu’il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur. » (Hébreux 7 :25).

    Pourquoi Jésus est-il notre intercesseur parfait pour nous ?

                Parce qu’il nous comprend ! 

    Parce qu’il a lui-même vécu sur la terre comme un homme.

    Parce qu’il sait ce que c’est que d’être pauvre et affamé et assoiffé

    Parce qu’il sait ce que c’est d’être accusé injustement, incompris, rejeté, abandonné

    Parce qu’il a été tenté dans sa chair, comme nous  mais lui n’a pas commis de péché « …il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. » (Hébreux 4 :15).

    Que fait Jésus-Christ au Ciel ?

     Le Seigneur connaît nos besoins à l’avance 

    Si Jésus a enseigné à ses disciples comment prier, particulièrement dans Matthieu 6, c’est parce qu’il sait que les chrétiens en ont besoin ! Il désire que nos prières soient efficaces afin d’être bénis et de voir nos besoins satisfaits. Il désire nous voir progresser dans notre connaissance de qui il est,  et d’être victorieux dans le combat de la vie, contre la chair et le péché. Il désire enfin nous voir partager sa gloire au Ciel, et vivre éternellement à ses côtés !. Oui vraiment, nous avons besoin de son aide

      Il y a une autre chose que j’aimerais souligner :  l’intercession de Jésus Christ devant le Père est faite et entendue avant même qu’apparaissent les besoins de ses bien-aimés ! Nous lisons par exemple dans Luc 22 :31 -32 que Jésus a prié pour Pierre(Simon) alors que son disciple était encore totalement inconscient d’en avoir un besoin quelconque : « Le Seigneur dit : Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé, mais moi, j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne disparaisse pas ; et toi, quand tu seras revenu à moi, affermis tes frères. ». Cette parole précède le moment où Pierre a renié Jésus.  Jésus savait d’avance que le combat était fort et que Pierre risquait de chuter…et il a prié pour lui afin que sa foi ne disparaisse pas ! 

    Aujourd’hui encore, il est attentif à chacun, prêt à nous soutenir, avant même que l’on prononce une prière. Le besoin est connu d’avance par Christ, toutefois que ce besoin soit dans le sens de la volonté divine.  Notre position est de reconnaître nos péchés et de les confesser, de compter sur sa bienveillance pour nous délivrer du mal. Il le fera !

    Quelle consolation,  quand on saisit cette réalité ! Notre foi fait un bond en avant quand on sait que Jésus connaît  nos besoins avant que ceux-ci commencent à nous préoccuper ! Que cela soit une profonde conviction dans notre cœur, nous pourrons ainsi remettre promptement nos fardeaux dans les mains du Seigneur et rester confiant  en Lui, car Lui-même prend soin de nous ! « Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. » (1 Pierre 5 :7). 

     

    Article : Eliane Copus-Servais


    2 commentaires
  • Telle que je suis, tel qu'Il Est

    Dieu m’accepte telle que je suis !

    Il m’a tellement aimée, qu’il a donné sa vie pour moi,

    Il s’est laissé clouer sur une croix comme un malfrat…pour moi !

    Sa venue, ses leçons, ses miracles, son sacrifice, sa résurrection, je ne peux les nier

    Ce que Christ a fait pour moi - pour nous tous - me dépasse !

    Comment un Dieu si grand a pu s’intéresser à moi au point de quitter son Ciel de gloire

    Et devenir homme sur terre et, pour me rendre libre, souffrir tant dans sa chair. 

    Son Salut bénit mes jours, quelle joie pour moi qui étais privée du bonheur éternel,

    De devenir l'enfant bien-aimé du bienveillant Créateur et Sauveur !

      

    La  porte du Ciel  m’a été ouverte, gracieusement.

    Douter de son amour, de son offre de Salut, lui est une telle offense !

    Je ne veux pas briser son cœur une fois de plus à cause de mon incrédulité.

    Il a payé le prix pour moi, pour tous, une fois pour toute. 

    Nul besoin de gagner mon salut par mes propres forces. Il a tout accompli !

    Nul besoin de me lamenter sans cesse sur mon indignité : sa grâce m’accepte telle que je suis !

    Mon coeur humble et repentant devant Lui m’a permis un nouveau commencement ;

    Me consacrer entièrement à Lui me fait entrer dans sa glorieuse Présence

    Pour le connaître et l’aimer  tel qu’Il EST,

    Lui l’Eternel, le « Je suis » de toute éternité, manifesté en Jésus-Christ ! 

     

     Il n’est pas un Dieu mort, enfermé dans une religion, tradition et rites,

    Non pas un Dieu que je fabrique à ma convenance, superficiel et irréel,

    Non pas un Dieu oublieux et distant lors de mes épreuves, maladies et difficultés,

    Il est « Emmanuel »,  Dieu avec moi,  mon Berger qui prend soin de moi,

    Qui conduit mon âme dans les verts pâturages.

     

    J’honore le Dieu unique, trois fois Saint, qui se respecte et se craint,

    Je loue Dieu  pour Son Esprit qui est pour moi, avec moi et en moi 

    Et qui me soutient et me fait marcher pas à pas vers ma destinée éternelle, Maranatha !

    Que le nom de l’Eternel soit béni

    Dès maintenant et à jamais !

     

    Eliane Copus-Servais

    Telle que je suis, tel qu'Il Est

     


    votre commentaire
  • ***

    « Or la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » (Jean 17:3).

    « Mais si quelqu'un aime Dieu, celui-là est connu de lui. » (1 Corinthiens 8 :3).

    ***

    Dieu te connaît-il ?

    Ces 2 versets nous montrent 2 choses importantes :

    1)       Les chrétiens sont appelés à connaître  le Dieu véritable

    2)       Dieu désire nous connaître personnellement.

    Une vraie relation se construit d’une manière active des deux parties et a toujours pour but de se connaître mutuellement. Ce n’est pas parce que Dieu est invisible, grand et puissant qu’il faut le voir comme Quelqu’un de distant, inapprochable et qui nécessiterait des intermédiaires pour accéder au Trône de Sa grâce.. Il n’est pas un Dieu qui refuse de s’intéresser à chacun et qui ignore les prières.  Non, notre Dieu est proche et veut une véritable relation directe, un « cœur à cœur » avec ses enfants. Son désir ardent d’avoir une relation intime avec l’être humain s’est accompli par Son Fils bien aimé le Christ qui est le seul chemin pour accéder au Père. Puissent les croyants comprendre cette importante dimension de la relation d’amour que Dieu leur offre pour la vivre dès à présent et pour l’Eternité !
     

    1)  Les chrétiens sont appelés à connaître le Dieu véritable : « Or la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » (Jean 17:3).

    Le verbe « connaître » a un sens fort dans la Bible. Il signifie « pénétrer dans l’intimité ». C’est avoir une relation très intime et personnelle. 

    PARCOURS POUR CONNAITRE DIEU :

    Dieu te connaît-il ?

    -      Nouvelle naissance spirituelle : c’est le début ! Voir Jean 3 :3-7« naître de nouveau » , c’est naître d’en haut, cela englobe le fait de « devenir enfants de Dieu » par la foi dans le nom de Jésus-Christ.  Avant notre conversion à Christ, notre esprit était mort, perdu dans les ténèbres, nous ne pouvions pas avoir une relation avec le Dieu Saint. Quand nous nous repentons sincèrement et désirons suivre Jésus, le Saint-Esprit  nous amène la vie dans notre esprit : sans cette étape de la nouvelle naissance spirituelle, nous ne pouvons vivre une relation authentique avec le Dieu véritable.

    -      Lecture de la Bible, les Ecritures inspirées :  Les Ecritures nous offrent de formidables richesses qui nous font découvrir l’Eternel, le Dieu créateur, Jésus-Christ, les histoires du peuple d'Israël et les débuts de l’Eglise…  Elle nous présente les valeurs de Dieu, son amour, sa sainteté, sa sagesse, ses promesses et ses avertissements… Elle nous fait grandir dans la foi et l’espérance.
     

    -        La mise en pratique des instructions de Dieu, par le Saint-Esprit : En découvrant petit à petit la Personne divine, nous comprenons et désirons faire la volonté de notre Père pour vivre les bénédictions qu’Il a pour nous. L’Esprit Saint nous a été donné pour nous rendre capables de mettre en pratique (obéir) à ses directives, ce qui est agréable à notre Seigneur. Nous pouvons ainsi vivre sa faveur et vivre une amitié avec lui, selon la déclaration de Jésus à ses disciples : « Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père »  (Jean 15 :14-15).

    -      Ecouter ce que nous dit l’Esprit de Dieu.  La prière et l’écoute sont essentielles pour entendre de mieux en mieux le Seigneur. Exerçons notre « oreille spirituelle »pour écouter sa voix et ce qu’il a à nous dire et à nous enseigner.  Jésus a dit : « Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous. Mais le consolateur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » (Jean 14 :26).

    -      Connaitre les sentiments de Dieu  : une intimité est faite de sentiments, nous ne sommes pas des religieux, Dieu n’est pas un être impersonnel et froid, non, il a des émotions tout comme nous, qui sommes créés à son image.
     Et il veut transmettre ce qu’il ressent et c’est par le Saint-Esprit qu’il le fait. La Bible nous parle de nombreuses fois des sentiments de Dieu envers son peuple ! « Vivons » ses émotions, soyons sensibles à ce qu’il éprouve.  La Bible nous dit notamment que l’on peut attrister le Saint-Esprit.  L’Esprit de Dieu est sensible, il a des émotions de tristesse, de joie, de satisfaction, etc…  C’est pourquoi il est important, nous aussi, d’être sensibles et attentifs à l’Esprit de Dieu, sinon notre cœur s’endurcit et nous ne pouvons pas vivre la bénédiction de la relation divine.

    Dieu te connaît-il ?

    -    Le connaître dans une passion partagée. La  relation la plus intime qui soit, c’est un amour passionnel ! L’apôtre Paul dit : “Car je suis jaloux à votre sujet d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter au Christ comme une vierge pure(2 Co 11.2).
    Dieu prépare Son Eglise bien-aimée à être sans taches ni rides comme une vierge pure, pour la présenter à Christ !  Sans une relation intime, on ne peut pas faire partie de cette Epouse spirituelle ! Entretenons cette passion, et si elle faiblit, la grâce de Dieu est toute suffisante pour nous la ranimer ! Demandons-lui de vivre cette passion,  Il le fera, car cela lui est très agréable !!

    2) Dieu désire nous connaître personnellement  « Mais si quelqu'un aime Dieu, celui-là est connu de lui. » (1 Corinthiens 8 :3)

    Il y a un autre verset important qui montre que le fait de se dire chrétien et même d’œuvrer en son nom ne suffit pas pour que Dieu le connaisse personnellement. 

    « Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité » (Matthieu 7 :21-23).

    Certes, les chrétiens sont appelés à manifester la grâce de Dieu par le Saint-Esprit en guérissant les malades, en délivrant les captifs et autres manifestations de puissance. Mais ces actions sont toujours en  soumission à Dieu, dans l’amour et l'équité.  Le contexte de ce verset ci-dessus parle des « faux prophètes » et cela peut s’attribuer évidemment pour n’importe quel ministère œuvrant de « la part de Dieu ». Il est bon de s’arrêter sur cet avertissement car Dieu dit « je ne vous ai jamais connus. » et il les rejette à cause de leur iniquité.

     Dieu te connaît-il ?

    Dieu te connaît-il ?

    C’est sûr, Dieu est omniscient, il connaît tout, il connaît les humains, il voit leur cœur  « Du lieu de Sa demeure Il observe tous les habitants de la terre, …Il est attentif à toutes leurs actions. » (Psaume 33 :14).  MAIS il y a une dimension dans la connaissance de  ses enfants à laquelle il tient particulièrement. C’est l’authenticité de leur relation avec Lui !

    Nos activités, nos « bonnes œuvres », nos dons de puissance, nos prouesses  aussi extraordinaires soient-elles, même celles faites ‘au nom de Jésus’ n’impressionnent pas du tout le Seigneur.! En fait, ce qu’Il cherche, ce sont des personnes qu’Il veut bénir à cause de leur obéissance dans leur marche par l’Esprit, leur droiture, leur authenticité et leur amour pour Lui.  Ces personnes vont attirer l’attention de Dieu qui leur donnera Sa faveur..et une récompense dans l’Eternité.!

    Donc, ne soyons pas impressionnés par les personnes qui font des actes de « puissance », qui prophétisent ou opèrent des guérisons et miracles, etc…Ne nous illusionnons pas non plus sur nous-mêmes.  Certains chrétiens - peut-être plus qu’on ne le croit - peuvent avoir une grande foi pour produire des miracles mais sont rejetés par Dieu parce qu’ils demeurent dans le péché, ils n’ont pas crucifié leur chair, leur nature pécheresse. Les œuvres de ces derniers sont sans valeur devant Dieu parce qu’elles n’étaient pas des œuvres que le Seigneur leur commande de faire, et donc ils n’agissaient pas selon la volonté du Père ; leurs œuvres provenaient de leur propre volonté qui sont des œuvres mortes.

    Ceux qui auront le privilège d’être vraiment connus de Dieu et donc accueillis dans l’Eternité avec Lui,  sont ceux qui alignent leur vie à la ressemblance de Christ, portant du fruit. Le Seigneur voit les cœurs et motivations, Il connaît la qualité de notre relation avec Lui.

    « Mais si quelqu'un aime Dieu, celui-là est connu de lui. » (1 Corinthiens 8 :3)

    «Je connais mes brebis, et elles me connaissent » (Jean 10 :14), 

    « Mes brebis écoutent ma voix et moi je les connais et elles mes suivent (obéissent). »(Jean 10 :27). 

     « Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent; et quiconque prononce le nom du Seigneur, qu'il s'éloigne de l'iniquité » (2 Timothée 2 :19). 

     

    Article rédigé par Eliane Copus-Servais


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires