• Comme la rosée

     

    Dès le matin (2) - Comme la rosée

     

     

    «Nous avons besoin de chrétiens qui cherchent Dieu, et qui Le cherchent de bonne heure ; qui donnent la fraîcheur de leurs pensées et les prémices de leurs forces à leur Sauveur.  Ils s’assurent ainsi en retour la fraîcheur et la plénitude du Saint-Esprit ; Il devient pour eux comme la rosée, les remplissant de joie et de force, durant toute la chaleur et le labeur du jour.

    Notre paresse à rechercher Dieu, voilà notre criant péché… Personne ne peut vraiment saisir Dieu s’il ne le poursuit ardemment ; et aucune âme n’est dans cette ardeur, qui n’est pas dans cette recherche tôt le matin. » (E.M. Bounds).

    C’est vrai ! Christ notre modèle, ne se levait-il pas avant le jour pour se rendre dans un lieu solitaire pour prier le Père ?  David qui a  dit : « Dès le matin, je te chercherai,  le matin, tu entendras ma voix. », n’était-il pas un homme croyant désirant simplement mettre en pratique le premier commandement « tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée ? ».  Il cherchait Dieu avec ardeur car il avait faim et soif du Dieu vivant et c’ est pourquoi il se mettait tôt à cette discipline avant que le jour ne pointe. Et que dirions-nous d’Elie, de Daniel… et bien d’autres hommes de Dieu de la Bible et de réveil spirituel dans le monde, à différentes époques de notre ère chrétienne.

    « Les hommes que Dieu a utilisés le plus dans ce monde ont été tôt sur les genoux. Celui qui gaspille ses heures matinales, avec leurs opportunités et leur fraîcheur, en d’autres recherches que celle de Dieu, fera de bien pauvres tentatives pour L’atteindre tout le reste du jour."


    Comment gère-t-on notre réveil matinal ?

    Les chants « Dès le matin » et « Je réveillerai l’aurore » (se référer mon article précédent – Une réponse) me mènent à faire un examen sur mon réveil matinal :  comment est-ce que je le gère ? En  réalité, ce sont des vaines pensées, les soucis de la vie qui me viennent en tête en priorité ; j’ai l’habitude de passer mon temps à tourner et retourner ces pensées, négatives ou positives. Et soudain, je comprends, qu’en fait,  je GASPILLE ce temps précieux  en mettant une priorité aux choses terrestres. Résultat ? Tout cela contribue à alourdir mon âme. Je ne me rendais pas compte que l’accumulation de ces pensées et/ou les soucis de ce monde sont comme des ronces qui grandissent, jour après jour, pour commencer à étouffer la bonne terre de mon cœur et la fraîcheur de mon âme. 

    Je réalise soudain que ce que je considérais néfaste et agaçant  (me réveiller trop tôt) est en fait une aubaine pour moi  !  J’avais gaspillé tout ce temps précieux en négligeant l’essentiel : avoir une âme rassasiée dès le matin. Le Seigneur doit  occuper mes premières pensées. S’Il n’est pas l’objet de mes premiers efforts matinaux, Il demeurera à la dernière place par la suite.

    Nos premières pensées

    J’aime beaucoup ce que dit Thomas WATSON sur le sujet des premières pensées :

    « Dieu nous a accordé une place dans Ses pensées avant même notre existence.  Il pensait à nous « avant la fondation du monde » ‘Ephésiens 1 :4). Avant notre chute, il s’est préparé à nous relever. Dans le matin éternel, avant que le temps fût, Dieu pensait à nous. Si Dieu nous a accordé une place dans ses pensées avant la fondation du monde, il est fort digne de nos premières pensées journalières. Au matin, il y eut une couche de rosée (Exode 16 :13). La rosée de bénédiction descend de bonne heure, c’est le moment le plus propice pour jouir de la présence de Dieu.  Si tu veux rencontrer un ami, ne te lèveras-.tu pas de bonne heure avant qu’il sorte ? ». 

    Que symbolise la ROSEE ?Comme la rosée

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les Ecritures emploient le mot « rosée » au sens figuré, pour désigner tout ce qui, sans bruit, et même de façon invisible, apporte rafraîchissement et bénédiction, comme la rosée à la végétation.

    La rosée fournit plusieurs expressions symboliques : silencieuse, fugitive, elle enrichit et fertilise, rafraîchit et vivifie ; on lui compare les paroles encourageantes. Elle symbolise la puissance divine de résurrection.

    Un besoin pour notre être intérieur

    Me tenir dans Sa présence, c’est là la priorité du matin ! Ainsi, mon âme trouvera le repos et sera rafraîchie, comme la rosée du matin !

    Bien que notre corps (homme extérieur) se détruise petit à petit et est sans cesse affaibli par la maladie, la souffrance, le stress, la fatigue… l’homme intérieur (âme – esprit) peut être renouvelé jour après jour.    La nourriture fraîche de la Parole de Dieu et une fraîche communion avec Dieu dans la prière, rend notre vie spirituelle plus équilibrée, plus vigoureuse et peut croître par la puissance du Saint-Esprit.Comme la rosée

    Sans l’Esprit de Dieu, je suis comme une plante flétrie et stérile, qui se fane et meurt. Mais dès que cette rosée vient pour me rafraîchir, elle me ranime et me donne force, joie et douceur. 

    « Les cieux distilleront la rosée… » (Deutéronome 33 :28) 

    Quelle belle promesse : je serai visité par la grâce ; je ne serai pas abandonné à ma sécheresse naturelle, à la chaleur ardente du monde, au souffle brûlant de la tentation. Oh, que je sente dès maintenant cette douce, silencieuse et pénétrante rosée divine !  Pourquoi non ? Celui qui me fait vivre et qui fait pousser l’herbe dans les prairies en usera, à mon égard, comme il en use pour l’herbe : il me rafraîchira d’en Haut. L’herbe ne peut pas, comme moi, demander la rosée ; et le Seigneur, qui arrose les plantes sans qu’elles prient, répondra aux supplications de son enfant. »

    (Charles Spurgeon). 


  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Mai 2015 à 14:52

    ABSOLUMENT MAGNIFIQUE ! Merci Parole de cet enseignement que nous devons prendre à la lettre !!!

    Je suis tout a fait d'accord avec toi !

    Pas pu prendre le temps de lire mon Evangile le matin de bonne heure ainsi que la méditation de mon chapelet comme d'habitude...  pendant plus de 15 jours de vacances : FATIGUEE !

    Une fatigue bizarre, et les pensées "du monde" qui envahissent comme mauvaises herbes.... Très vite, le moral n'est plus le même.... il "grisaille" !

    La remise en route est difficile à cause de cette lassitude qui amollit..

    Merci et plein de gros bisous

    (Mes visites se font plus rares car manque de temps, mais j'aime ton blog et tes enseignements)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :