• Le Sang versé

    Le Sang versé

     

     

    1. Tant de sang dans la Bible…Pourquoi ?

    Quand on lit la Bible, dans l’Ancien testament, on ne peut qu’être interpellé par les récits de sang  ! Cela semble si barbare : du sang d’animaux sur l’autel, sur des ustensiles du temple, sur certains endroits du corps des sacrificateurs, sur leurs vêtements… Nous sommes étonnés, nous en tant qu’occidentaux d’un autre temps, quel en est donc le sens ??

    Le Sang versé

     Image from : https://hoshanarabbah.org/

    Il est vrai que l’époque, le mode de vie traditionnelle, culturelle entrent en ligne de compte. Nous ne sommes pas du tout habitués au sang, cela même nous fait peur, nous met mal à l'aise...Dans la culture de ces pays, le sang avait une grande importance et était sacré.
    Israël était davantage impliqué dans de tels rites sanglants, de sacrifice, car Dieu lui-même l'avait prescrit !  Les sacrifices où du sang était versé avaient une signification hautement symbolique concernant la purification, le pardon des péchés. : 

    « d’après la loi, presque tout est purifié avec du sang et, s’il n’y a pas de sang versé, il n’y a pas de pardon. » (Hebreux. 9 :22)

     

    2. L'importance donnée au sang

     Le sang, c’est la vie. » (Deutéronome 12:23). Dieu veut que l’homme se souvienne que la vie ne lui appartient pas, la vie, c’est un don de Dieu.

    Le Sang versé

    C’est pourquoi il lui a été ordonné de ne pas tuer son prochain sous peine d’en rendre compte à Dieu. Dans les ordonnances divines chez les Juifs, il est même interdit de consommer  (manger) du sang des animaux, symbole de la vie.

    « ……vous ne devez pas manger la viande qui contient encore la vie, c’est-à-dire le sang.  Votre sang aussi, qui est votre vie, j’en demanderai compte, j’en demanderai compte à tout animal qui aura tué un être humain, comme à tout être humain qui aura tué son semblable ; je demanderai compte de la vie de l’homme. Celui qui répand le sang de l’homme, c’est par l’homme que son sang sera répandu, car Dieu a fait l’être humain à son image. » (Genèse 9 :3-6)

    Le sang a de la valeur, car Dieu nous l'a donné pour vivre, et verser du sang d'un homme (meurtre) est une abomination aux yeux de Dieu car il a fait l'être humain à son image.

    Le sang a donc une connotation de vie, mais aussi de mort.

    Quand Caïn a tué Abel, Dieu avait dit : "Qu'asLe Sang versé-tu fait ? le sang de ton frère crie de la terre jusqu'à moi "(Genèse 4:10). Du sang devait être versé pour le sang innocent. Le jugement de Dieu tombait sur les assassins "....afin que retombe sur vous tout le sang innocent versé sur la terre, depuis le sang d'Abel le juste, jusqu'au sang de Zacharie, fils de Bérékia, que vous avez tué entre le temple et l'autel" (Matthieu 23:35). 

    On voit donc que le principe de sang versé a un sens profond dans la perspective divine. Il a une implication dans la vie physique mais aussi dans la vie spirituelle !

    3. Le sang et l’âme, quel rapport ?

    Le sang est l’élément vital pour faire vivre notre corps (il véhicule tous les éléments nécessaires au corps) et il a besoin d’oxygène (souffle) pour faire son rôle.

    Le sang est une expression concrète et visible de l’âme invisible, car quand on est vidé de son sang, la vie et l’âme quittent le corps. C’est dans ce sens que le sang et l’âme sont liés.

    Cela ne veut pas dire évidemment que si l’on perd du sang, on perd aussi un peu de notre âme, ou de l’identité de la personne, comme le prétendent certaines superstitions qui interdisent la transfusion sanguine au motif qu’on mélangerait les âmes de plusieurs personnes. !!  Cette fausse doctrine est une très mauvaise interprétation tiré de versets hors contexte.

     De même que nous pouvons perdre la vie physique par l’arrêt des fonctions vitales à cause de la perte (ou déficience) de notre sang dans notre corps, 

    de même notre âme peut connaître une « hémorragie » , une blessure à cause du péché et être donc entraîné dans la mort spirituelle, privé de la Vie de Dieu. 

     Comment peut-on alors arrêter cette « hémorragie » dans l’âme pécheresse qui nous entraîne vers la mort spirituelle? 

    Une seule issue que Dieu a décrétée pour nous pardonner et pouvoir nous rapprocher de Lui :  il a décidé que Jésus-Christ est le médiateur entre Lui et les hommes. Le Père a destiné son Fils "à être la propitiation pour ceux qui croient" (Romains 3:25).

     4. Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon

     

    Le Sang verséSuivant les exigences de Dieu Saint, Il fallait la vie d’un innocent pour le pardon et c’est pour cela que les bêtes avaient été choisies dans un premier temps comme sacrifice.

    MAIS les sacrifices d'animaux étaient insuffisants pour enlever les péchés (« car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs enlève les péchés » - He. 10 :4); ces animaux n'étaient qu'un substitut et leur sang versé n'était qu'une couverture devant Dieu, et ne pouvait pas purifier les personnes dans leur être intérieur !

    Dieu ne pouvait trouver personne sur terre pour répondre à cette exigence (victime expiatoire sans péché), il fallait que le "remède" vienne de Dieu Lui-même !

     5. Nouvelle Alliance ! le vrai Sacrifice donné par amour pour nous !

    Tous les rites sacrificiels qui étaient ordonnés dans l'ancienne Alliance avaient un but : ils étaient l’ombre d’une réalité qui devait s’accomplir longtemps après. La préfiguration d’une Nouvelle Alliance bien meilleure !

    Tout dans l’Ancien Testament annonçait, par symboles et prophéties, la venue du Fils de Dieu, incarné en Jésus Christ qui devait donner sa vie, versé son sang précieux pour libérer ceux qui l'acceptent de l’esclavage du péché. Jésus était le vrai « agneau immolé », pur sans péché et sans tache présenté sur l’autel (la croix).

    "Il a voulu par Christ, tout réconcilier avec lui-même, aussi bien ce qui est sur la terre que ce qui est dans le ciel, en faisant la paix à travers lui, par son sang versé sur la croix." (Colossiens 1:20).

     

    Le Sang versé

      Image pris de https://www.croirepublications.com/croire-et-vivre/reflexion/article/la-mort-de-jesus-un-vrai-sacrifice

     

    Au moment de sa mort, cloué sur une croix entre ciel et terre, Jésus a dit :

    "TOUT EST ACCOMPLI !" (Jean 19 : 30).

    "Le sang de Jésus, son fils, nous purifie de tout péché" (1. Jean 1 : 7).

    « Ainsi, nous avons par le sang de Jésus l’assurance d’un libre accès au sanctuaire." (Hébreux. 10 :19).

    « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole et qui croit à celui qui m’a envoyé a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la VIE » (Jean 5 :24).

    "Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec Lui par Christ... Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses.." (2 Cor. 5:18,19).

      Chers amis !  Ne sous estimons pas la valeur du sang de Jésus, versé à la croix !  Il doit être le centre de notre vie chrétienne. Il est une puissance de libération et de bénédiction spirituelle et éternelle !!

     

    Article : Eliane Copus-Servais


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :