• L'allégorie du PISSENLIT

     

    L'allégorie du PISSENLIT

     

     Lors d’une réunion à l’église,   je reçois en pensée le mot « pissenlit ».  Mais que peut avoir ce mot au milieu de ma louange à Dieu ??  … Devant l’insistance de ce mot revenant dans mon esprit, je comprends que le Saint-Esprit me met à cœur une pensée, une allégorie.

      Une allégorie consiste à exprimer une idée en utilisant une histoire ou une représentation qui doit servir de support comparatif. La signification étymologique est : « une autre manière de dire », au moyen d'une image figurative ou figurée.

    La floraison du pissenlit : une comparaison imagée avec les étapes de la croissance de l'Eglise

    Quand je parle de l’Eglise, ce n’est pas seulement l’église locale, cela veut dire aussi l’ensemble des chrétiens nés de nouveau, impliqués dans l’œuvre de Dieu et appelés à vivre éternellement avec Christ.

    Le pissenlit,  son aspect : une fleur commune et pourtant….
    Bien que cette fleur soit d’un jaune éclatant et plein de vertus pour notre santé (notamment purificatrice), cette plante est la plupart du temps considérée  comme une mauvaise herbe, une fleur gênante, ignorée de ses bienfaits, dont on se débarrasse bien vite dès qu’elle veut envahir les jardins.

    Si je compare le pissenlit à l’Eglise, à l’ensemble des chrétiens  qui  expriment leur foi et leur amour pour Dieu, là où se trouvent des vertus et des bienfaits (« Ah qu’il est bon pour des frères de demeurer ensemble »), là où se trouve la présence de Dieu  ("Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux.- Matthieu 18:20),… on peut se rendre compte,  hélas, que le regard des personnes extérieures peut être tellement négatif ! L’Eglise (les chrétiens)  peut être mal vue, critiquée, voire persécutée… Le monde ne la comprend pas, ne comprend pas son message d’amour et de grâce, sa « vertu purificatrice », et l’église se voit refuser l’offre des bénédictions divines que le monde pourrait recevoir à travers elle.  Mais quand on se rappelle que Jésus lui-même n’avait ni beauté, ni éclat (Esaïe 53:2  Il s’est élevé devant lui comme un rejeton, Comme une racine qui sort d’une terre assoiffée; Il n’avait ni apparence, ni éclat Pour que nous le regardions, Et son aspect n’avait rien pour nous attirer. ») ne soyons pas étonnés pour l’Eglise également.  Jésus-Christ  est  le Sauveur de l’Humanité, Il est la Parole de Dieu, et pourtant beaucoup, beaucoup l’ont rejeté et ne l’ont pas reconnu ! 

    « La Parole… était la vie, et la vie était la lumière des hommes.  La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas accueillie. » (Jean 1 :4-5). 

    "Dieu a choisi ce qui est bas, méprisable ou ne vaut rien aux yeux du monde, pour détruire ce que celui-ci estime important." (1 Corinthiens 1:28)

    Face aux regards des autres,  il serait facile d’être découragé et dévalorisé. Persévérons et tenons ferme dans la foi en pratiquant les œuvres que Dieu a préparées d’avance pour nous tous  et soyons « sel et lumière ».

    Les différents éléments du pissenlit et les étapes de floraison.

    Comme toute plante,  la floraison a ses étapes.  Du bourgeon naissant à la maturité qui donne du fruit. Chaque étape de la vie du pissenlit a une importance qui peut aussi nous parler concernant la croissance de  l’Eglise :

    L'allégorie du PISSENLIT Bouton du pissenlit : il est petit,  fermé sur lui-même, pratiquement invisible mais tout le POTENTIEL s’y trouve pour former plus tard une fleur qui portera son fruit.

    Les débuts d’une vie chrétienne, ou d’une église ne sont pas à négliger. Que ce soit chez un chrétien ou dans une église, tout le potentiel est déjà là, il est en germe.  Il y a une PREPARATION dans l’intimité, notre développement commence à s’effectuer (différents dons à découvrir, mettre en œuvre nos capacités pour l’utilité commune...).  Nous avons à laisser libre le St-Esprit  travailler nos cœurs et nos capacités dans l’objectif de servir et grandir. C’est aussi à ce moment-là qu’il faut nous encourager mutuellement à exercer nos dons, et non pas à les étouffer,  parce qu’ils sont là pour manifester la grâce et la gloire de Dieu et non pas pour notre gloriole personnelle.

    Méditons ces versets de 1 Corinthiens 12.4 à  11 et comprenons bien son importance

    « Il y a diverses sortes de dons spirituels, mais c’est le même Esprit qui les accorde.  Il y a diverses façons de servir, mais c’est le même Seigneur que l’on sert.  Il y a diverses activités, mais c’est le même Dieu qui les produit toutes en tous.  En chacun l’Esprit Saint se manifeste par un don pour le bien de tous.  L’Esprit donne à l’un de parler selon la sagesse, et à un autre le même Esprit donne de parler selon la connaissance.  Ce seul et même Esprit donne à l’un une foi exceptionnelle et à un autre le pouvoir de guérir les malades.

     L’Esprit accorde à l’un de pouvoir accomplir des miracles, à un autre le don de transmettre des messages reçus de Dieu, à un autre encore la capacité de distinguer les faux esprits du véritable Esprit. A l’un il donne la possibilité de parler en des langues inconnues et à un autre la possibilité d’interpréter ces langues.

     C’est le seul et même Esprit qui produit tout cela; il accorde à chacun un don différent, comme il le veut…. »

    Puis vient le temps où la fleur s’ouvre,  ce qui était invisible devient plus visible. 

    Savez-vous que le  pissenlit n’est pas une seule fleur ?

    Cette tête jaune est en fait un BOUQUET DE FLEURS. « Le pissenlit est une inflorescence : le capitule réceptacle floral est composé d’un grand nombre de petites fleurs. La capitule est grande et donc visible de loin : la réunion de toutes ces petites fleurs minuscules donne naissance à une grosse fleur : l’union fait la force. » Cette description reflète bien ce qu’est l’église, qu’elle soit locale ou l’Eglise universelle : elle est composée de personnes différentes et unies en un bouquet qui forme une seule fleur, qui est appelée à devenir visible de tous, appelée à manifester Christ.  Et c’est l’unité, l’ensemble de ces différentes  «têtes jaunes » qui formera l’édifice de Christ, Jésus étant la pierre angulaire.

     Cela nous conduit à méditer la suite des versets ci-dessus : 1 Corinthiens 12 : 12-27 

    «Et bien, le Christ est semblable à un corps qui se compose de plusieurs parties. Toutes ses parties, bien que nombreuses, forment un seul corps.  Et nous tous, Juifs ou non-Juifs, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps par le même Esprit Saint et nous avons tous eu à boire de ce seul Esprit.

     

    L'allégorie du PISSENLIT

    Le corps ne se compose pas d’une seule partie, mais de plusieurs.

     Si le pied disait: Je ne suis pas une main, donc je n’appartiens pas au corps, il ne cesserait pas pour autant d’être une partie du corps. Et si l’oreille disait: Je ne suis pas un oeil, donc je n’appartiens pas au corps, elle ne cesserait pas pour autant d’être une partie du corps.  Si tout le corps n’était qu’un oeil, comment pourrait-il entendre? Et s’il n’était qu’une oreille, comment pourrait-il sentir les odeurs?  En réalité, Dieu a disposé chacune des parties du corps comme il l’a voulu.

     Il n’y aurait pas de corps s’il ne se trouvait en tout qu’une seule partie!  En fait, il y a plusieurs parties et un seul corps.  L’oeil ne peut donc pas dire à la main: Je n’ai pas besoin de toi! Et la tête ne peut pas dire non plus aux pieds: Je n’ai pas besoin de vous!  Bien plus, les parties du corps qui paraissent les plus faibles sont indispensables;  celles que nous estimons le moins, nous les entourons de plus de soin que les autres; celles dont il est indécent de parler sont traitées avec des égards particuliers  qu’il n’est pas nécessaire d’accorder aux parties plus convenables de notre corps. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d’honneur aux parties qui en manquent:  ainsi, il n’y a pas de division dans le corps, mais les différentes parties ont toutes un égal souci les unes des autres.  Si une partie du corps souffre, toutes les autres souffrent avec elle; si une partie est honorée, toutes les autres s’en réjouissent avec elle.  Or, vous êtes le corps du Christ, et chacun de vous est une partie de ce corps ».

    Il est important donc d’avoir la vision du Corps de Christ pour grandir chacun dans ce que l’on est : dans notre identité individuelle, dans notre identité en tant qu’église locale, dans notre identité dans l’Eglise avec un grand « E » (en tant qu’Epouse de Christ, celle que Jésus viendra chercher). Ne nous limitons pas, ayons une saine perception des choses, posons notre pierre à l’Edifice.

    Romains 12:5  « ainsi, à plusieurs, nous sommes un seul corps en Christ, étant tous membres les uns des autres, chacun pour sa part. »

    ♦ La racine : ... J’ai lu aussi ceci : « le pissenlit a un caractère bien trempé. C’est une plante vivace et rustique dont la racine pivotante s'enfonce droit dans le sol (plus de 50 cm). Au fil des années, il devient presque impossible de l'arracher entièrement.  La particularité de la profondeur de sa racine lui permet de résister au gel intense des régions froides .

    La Bible nous invite à être bien enracinés : « Soyez enracinés et fondés en lui, affermis ainsi dans la foi telle qu’on vous l’a enseignée, et débordants de reconnaissance. »(Colossiens 2 :7).

    "Personne ne s’affermit par la méchanceté, mais la racine des justes ne sera pas ébranlée" (Proverbes 12:3).

    Que ce soit en tant que chrétien individuel ou en tant qu’église locale, ou encore Eglise universelle, notre force est de demeurer en Christ : en Lui, nous recevons la vie, nous recevons tout les éléments vitaux pour porter du fruit..

     Rappelons-nous la parabole du Semeur  (Marc 4 :15-20) qui nous explique bien la qualité de l’enracinement :

    « Certains sont comme le bord du chemin où tombe la parole: dès qu’ils l’ont entendue, Satan arrive et arrache la parole semée en eux.  D’autres reçoivent la semence dans des sols pierreux: aussitôt qu’ils entendent la parole, ils l’acceptent avec joie.  Mais ils ne la laissent pas s’enraciner en eux, ils ne s’y attachent qu’un instant. Et alors, quand survient la détresse ou la persécution à cause de la parole de Dieu, ils renoncent bien vite à la foi.  D’autres encore reçoivent la semence parmi des plantes épineuses: ils ont entendu la parole,  mais les préoccupations de ce monde, l’attrait trompeur de la richesse et les désirs de toutes sortes pénètrent en eux, ils étouffent la parole et elle ne produit rien.  D’autres, enfin, reçoivent la semence dans de la bonne terre: ils entendent la parole, ils l’accueillent et portent des fruits, les uns trente, d’autres soixante et d’autres cent. »


    L'allégorie du PISSENLIT
    Les akènes
     :  sont le fruit de chaque fleur dans le réceptacle.  Quand la fleur est à maturité, les akènes sont constitués de façon à ce que le vent puisse l’emporter pour permettre la multiplication.  De même les chrétiens à maturité, ayant laissé l’œuvre du St-Esprit en eux, sont disposés à porter du fruit et de faire fructifier.  On ne peut porter du fruit ni œuvrer pour la multiplication sans le souffle de l’Esprit.

    Le souffle symbolise le vent( #Ex 15.8) l'Esprit de Dieu (#Job 32.8; 33.4) ou la puissance divine. (#Ps 33.6).

     «Alors il vint tout à coup du ciel un bruit comme celui d’un vent qui souffle avec impétuosité; et il remplit toute la maison où ils étaient. » (Actes 2:2)

    Particulièrement au jour de la Pentecôte, c’est la puissance de Dieu descendu sur eux qui a fait que les œuvres des 1ers chrétiens portent du fruit et se multiplient.  C’était la naissance de l’Eglise !  Continuons cette œuvre bénie !  De même chacun individuellement et en tant qu’église locale et l’Eglise universelle,  ne pouvons rien faire sans la puissance de l’Esprit. Toute œuvre bonne est le fruit de l’Esprit et non pas le fruit de la chair.

    Conclusion :

    L'allégorie du PISSENLITVoilà donc terminée l'allégorie du pissenlit...  Amis lecteurs, chaque fois que l'on verra un pissenlit, d'abord, profitons de ses vertus, tant concernant la fleur, que sa feuille (salade) et sa racine, c'est bon pour notre santé !  Puis pensons à cette parabole : puissions-nous nous rappeler à tenir ferme, à travailler pour l'unité et l'efficacité en tant que membres de  l'Eglise de Christ qui est appelée à porter du fruit et à le faire multiplier pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. 

     

     

     

     

     

     Article : Eliane Copus

     

     


  • Commentaires

    1
    Caronline
    Jeudi 6 Février 2014 à 13:17

    J'aime beaucoup cette allégorie!


    NB: Le pissenlit porte d'autres noms dont dent de lion. J'aime cette pensée que le Lion de Juda est la tête du corps et qu'Il est là pour le défendre avec Ses dents contre notre adversaire le diable qui rôde comme un lion rugissant. . Jésus a dit 'Je bâtirai mon Eglise et les portes de l'enfer ne pourront rien contre elles'.


    Ses vertus d'après des recherches:


    - Contribue à un meilleur équilibre de la flore intestinale (effet prébiotique)


    - Antioxydant


    - Anti-inflammatoire


    - Anticancéreux


     

    2
    Jeudi 6 Février 2014 à 14:33

    Super  ton commentaire !  Merci ! Oui, je savais aussi que l'autre nom était  "dent de lion"  à cause de la forme de ses feuilles ; j'ai pensé effectivement au "lion de Juda" (intéressant aussi ce que tu dis).mais je n'ai pas voulu en rajouter car j'ai remarqué que les écrits trop longs découragent les lecteurs (mais pas tous).  Et on en apprend des choses sur la nature hein  (j'avais un moment utilisé des racines de pissenlit en décoction à boire à jeun, c'est bon pour le foie (purifier). 

    3
    Samedi 1er Mars 2014 à 17:38

    Très belle étude sur le pissenlit ! Tout ce que Dieu a créé est là pour nous instruire. Matthieu 6:30 traduction Parole Vivante : "Si Dieu habille avec tant d'élégance la petite plante champêtre qui est là aujourd'hui et demain déjà sera jetée au feu, à combien plus forte raison s'occupera-t-il de votre habillement"

    Le printemps est proche, la nature va renaître, les Assemblées chrétiennes ont besoin aussi de renaissance. Des frères et soeurs d'Eglise différentes viennent me dire qu'ils ressentent moins le souffle de l'Esprit !

    Le remède ? vivre au milieu du monde séparé de sa mentalité et de ses plaisirs. Passer plus de temps dans la prière et laisser le Saint-Esprit nous conduire dans la repentance. Puis témoigner avec la force que Dieu va nous donner, car Jésus revient bientôt !

    Bon dimanche Eliane. Bises fraternelles

    4
    Mardi 4 Mars 2014 à 09:40

    Merci beaucoup Frère ! J'apprécie toujours tes commentaires.  Oui c'est vrai que nous avons tant besoin du St-Esprit !  Beaucoup de choses peuvent nous décourager dans ce monde incrédule et de plus en plus perverse, que l'on puise trouver notre force en Dieu, la sagesse, l'onction qu'il nous faut pour pouvoir accomplir les oeuvres que Dieu a préparées d'avance pour nous, l'Eglise de Jésus-Christ !  Bonne semaine en Lui !  Bien fraternellement !  

    5
    Mercredi 5 Mars 2014 à 14:14

    Je suis éblouie par ton enseignement, Parole, et ce n'est pas peu dire ! Les images illustrent bien les paroles dites....et nous offrent par leur beauté ce que doit être la BEAUTE de Dieu ! Ces petites fleurs unies ensemble pour créer une telle symphonie de couleurs et de luminosité m'émerveillent et j'aime l'idée transposée à l'union des chrétiens dans l'Eglise qui forme le Corps du Christ ! Très très belle allégorie : j'adhère totalement.....Merci de tout cœur et plein de bisous fraternels, ptite sœur en Jésus.

    Luciole qui, du coup, scintille de tout son cœur .....cool

    6
    Jamadrou
    Jeudi 10 Avril 2014 à 15:44
    Quand tout est fini pour nous sur terre " nous suçons les pissenlits par la racine"
    7
    Samedi 26 Avril 2014 à 10:43

    Bonjour Eliane


    un bel article qui en apprend beaucoup,les feuilles de pissenlits sont très bons en salade,et d'autant que mes cochons d'inde les adore,rien ne se perd,tout est utile...


    il y'a aussi une méditation du pissenlit que tu peux trouver sur Youube,et qui permet d'envoyer de l'amour sur la Terre


    bon samedi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :