• Heureux les persécutés ?!

    Matthieu 5 :10 nous dit clairement que ceux qui souffrent pour la cause de Christ sont heureux !   « Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice; car le royaume des cieux est à eux. »

    A l’heure où, en Occident, la tendance est de prôner plutôt un Evangile de confort, de succès, de bien-être individuel, social et financier, de divertissement, de consommateur, etc….  ce verset vient comme une épée tranchante, troubler notre mentalité. Entendons-nous souvent ce genre de prédication dans nos églises ?... Et pourtant, ce verset présente une des promesses du « bonheur » d’être chrétien consacré à Christ car il va connaître une grâce toute particulière.

    Il ne s’agit pas ici de débattre sur ce que signifie la bénédiction, elle peut être large et appliquée de différentes manières dans nos vies.  Mais simplement faisons attention que notre définition de la « Bénédiction » et de la « grâce » ne soit pas posée sur des principes et jugements humains.  La bénédiction selon Dieu est souvent différente, et même tout à l’opposé,  de ce que l’on peut penser.  Laissons Dieu définir la bénédiction pour nous, afin de vivre le vrai Evangile, pas selon CE QUE JE PENSE, mais selon ce QUE DIEU PENSE, pas seulement sur ce que je ressens ou désire, mais selon la Parole de Dieu.

    Exemple de l'Eglise persécutée dans divers endroits
    du monde

    Heureux les persécutés ?!

    Ainsi, comme exemple bien concret, je voudrais soulever le volet d’une autre partie du monde où les chrétiens sont appelés « bénis » parce qu’ils souffrent pour la cause de Christ.  Il pourrait être choquant d’admettre que d’être persécuté, voire martyrisé pour la foi en Christ est une bénédiction… et pourtant !!

    Cet article est pris du magazine « Portes Ouvertes », association  au service des chrétiens persécutés. 

    « La persécution continue d’augmenter, les conversions aussi !

    « On le constate depuis plusieurs années, la persécution contre les chrétiens s’aggrave.  On le voit sur le terrain et aussi en faisant la moyenne des points de persécutions pour chaque pays de l’index.  Elle augmente. A quoi est-il dû ?  Trois raison se dégagent :

    1)      Les régimes sont de plus en plus autoritaires dans huit pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

    2)      En Afrique sub-saharienne, l’extrémisme islamique s’infiltre dans tous les domaines de la société.

    3)      La pression anti-chrétienne augmente plus rapidement en Asie du Sud et du Sud-Est.

    ET POURTANT L’EGLISE GRANDIT !!

    Les chrétiens persécutés le disent eux-mêmes : « Il n’y a pas que de mauvaises nouvelles ! » Dieu se glorifie au cœur de l’épreuve et attire de nombreuses personnes dans Son Royaume.

    Exemples :

    En Syrie, un responsable orthodoxe a déclaré : « Nos églises, même dans les zones ravagées par la guerre, sont plus remplies que par le passé.  Nos écoles ont plus d’élèves car nous avons été poussés à sortir de nos églises pour vivre notre foi dans la rue et nous l’avons ancrée dans la société d’une manière différente ! ».

    En Iran, on constate aussi une augmentation du nombre de conversions, bien que des dizaines de chrétiens d’arrière-plan musulman aient été arrêtés en 2016/

    En Indonésie, le pays qui a la plus grande population musulmane, une nouvelle vague de convertis est en train d’émerger : indépendants, solides et sans crainte.  On ne sait pas exactement combien ils sont, mais ils sont nombreux !

    D’après ces témoignages, nous nous demandons, comment il est possible qu’en voyant la souffrance des chrétiens, des gens puissent les rejoindre dans leur croyances et se convertir ?  La vie de ces chrétiens ne donnent pas envie, il y a donc le mystère de la bénédiction spirituelle qui devient évident pour ces gens, et la vraie bénédiction ne peut se trouver qu’EN CHRIST !  Plus les chrétiens sont persécutés, plus la puissance du Saint-Esprit opère dans les cœurs, et plus le nombre des gens sont libérés de l’esclavage des fausses religions et communisme pour trouver la liberté en Christ.

    Retenons les leçons que les frères et sœur persécutés nous adressent !

    « Malgré la persécution très vive  dans leur pays, les chrétiens nord-corééns ne prient pas pour le propre liberté mais plutôt pour les chrétiens en Occident qui ont des richesses matérielles et s’appuient dessus plutôt que d’accumuler des trésors dans le ciel.

    Selon Eric Foley, le responsable de l’Organisation « Voice of Martyrs », en Corée,  qui a pu parler avec des chrétiens nord-corééens qui ont déclaré :

    « Vous priez pour nous, nous prions pour vous,… Vous avez tellement, vous mettez votre foi dans votre argent et votre liberté…En Corée du Nord, nous n’avons ni argent ni liberté  MAIS NOUS AVONS CHRIST ET NOUS AVONS TROUVE QU’IL SUFFIT. »

    (Extrait article pris de www.chretiens.infos

    Nous qui avons la liberté, les richesses et le confort, ayons l’humilité de reconnaître que cela peut effectivement présenter un piège :

    - celui de ne pas s’attacher à Christ – et à Christ seul - minimisant le fait qu’Il est tout suffisant pour nous  (la Bible dit que nous « avons tout pleinement en Lui »),

    - d’oublier le contentement et la reconnaissance de ce qu'Il a fait pour nous à la Croix et de ce qu'Il accomplit encore maintenant dans nos vies pour notre avancement spirituel; 

    -  de devenir des chrétiens superficiels se centrant sur nous-mêmes et sur nos intérêts personnels;

    - de négliger l'essentiel et priorités de l'Evangile, ce qui peut engendrer le risque de s'écarter de la Vérité. 

    D’un autre côté, la violence extrême que subissent nos frères et sœurs nous incite à la compassion et à vouloir les soutenir. Car nous sommes tous un seul Corps en Christ et s'ils sont des bons exemples pour leur fermeté dans la foi, pour leur patience, persévérance et pour la force du pardon envers ceux qui les persécutent, ils ont besoin de nous aussi. Prions pour eux, participons à l’aide que leurs apportent les associations chrétiennes en leur faveur (ex : Portes ouvertes, la Voix des Martyrs).  


    2 commentaires
  • La Paix, la Force, la Joie est en toi !

    Alors que je désirais ajouter un texte dans mon Blog, j’étais là, devant la page blanche de mon ordinateur.  Que vais-je écrire ?  Puis mes doigts ont commencé à s’activer sur mon clavier pour composer ce poème inspiré.

    Ce poème me rappelle que notre âme est bien sensible et fragile, et est très souvent victime des choses négatives qui nous entourent, ce qui peut nous entraîner dans l’abattement…ou simplement de mauvaises pensées qu’on laisse pénétrer en elle et qui nous dépriment.

     Notre âme a besoin d’être disciplinée, et pour le chrétien né de nouveau, elle doit rester soumise à l’Esprit de Dieu, Source de vie, de force et de joie. N’oublions pas ce principe spirituel, ayons la Foi pour l’appliquer et nous verrons la différence !   

    Désert refleuri

    Le désert s’étend, discrètement, il avance…

    Enfoui dans les profondeurs de mon âme,  il s’installe confortablement,

    Laissant les lourdes traces de vide, d’ennui, tristesse et solitude ..

    Mon âme a si soif, tout me semble si sec, si stérile !

    Oh ! … jusqu’à quand ?

    Et soudain, au milieu de la noirceur, une petite étincelle jaillit

    Une nouvelle lueur vient manifester son éclat

    C’est l’éclat de l’Espoir, de l’Espérance

    Comme une ancre dissimulée  au plus profond de mon cœur,Désert refleuri

    L’Espérance est là ; elle est au creux de ma Foi

    Elle s’élève, elle s’approche, elle grandit

    Puis  vient immerger mon âme d’une nouvelle fraîcheur,

    Chassant les nuages des sombres pensées qui me chargeaient.

    « Oh ! Source d’eau Vive, viens me remplir !

    Source d’eau intarissable

    Esprit de réconfort, viens et règne en moi ! »

    Désert refleuri

    La Présence divine douce et bienfaisante

    En moi, fait éclore les couleurs de la Vie.

    Le désert qui refleurit

    M’assure que L’Amour de Dieu pour moi est immuable et Eternel.

    Non, le désert aride n’aura pas sa résidence en moi :

    C’est toi Seigneur de gloire qui fait en moi Ton temple

    Laissant couler de mon sein des fleuves d’eau vive

    Pour les autres aussi bénir !

    Mon âme, chante et glorifie Son nom à tout jamais !

     

    Eliane Copus-Servais

     


    2 commentaires
  • Cette chanson populaire déclarait que tout le monde irait, soi-disant, au paradis !  Vraiment ?? ??

     

     Dieu a mis, dans le coeur de l'Homme, la pensée de l'Eternité.

    Nous sommes dans un monde matérialiste et de consommation, beaucoup de personnes pensent que le sens de la vie se réduit à la satisfaction des appétits : si elles gagnent assez pour avoir un train de vie confortable, elles pensent avoir une bonne vie.  Or, les biens matériels, c'est bien, ils participent à un certain confort de vie, mais ils n’apportent pas la réponse à nos aspirations les plus profondes, ils nous laissent vides et insatisfaits. 

    Plus le temps passe, plus je me rends compte que les gens cherchent des réponses à cette insatisfaction profonde et inévitable, même les plus riches en témoignent.  Et c'est normal, car Dieu a créé l'Homme avec la pensée de l'éternité en lui, c'est pourquoi dans leur recherche spirituelle, il y a un attrait grandissant dans les pratiques surnaturelles, de spiritisme et toutes ses variantes, de mysticisme religieux, de méthodes pour le bien-être intérieur, des religions orientales (même dissimulées), l’humanisme, des expériences de l’au-delà, voyances, occultisme, énergies, hypnose….La liste est incroyablement longue et devient de plus en plus longue !

    Où est la Vérité ?

    Mais dans toute cette confusion, où est la Vérité ?  Est-ce que l’homme la recherche vraiment ?...Bien souvent les gens sont attirés par les doctrines les plus séduisantes, qui flattent l’égo, qui peuvent leur donner des moments exhaltants par des expériences mystiques de tous genres…mais est-ce que tout cela amène la vraie Paix ? Est-ce que cela amène la sécurité pour leur avenir ?  N’est-il pas plus facile d’écouter la voie de la séduction qui nous amène à une irresponsabilité…  Je crois que c’est là, l’œuvre de l’ennemi de nos âmes : tenir un maximum d'êtres humains loin de la Vérité !

    Ainsi par exemple, un moment dans ma jeunesse, j’étais plutôt partisane de la réincarnation et aussi du “purgatoire” (mot n’existant pas dans la Bible mais faisant partie de la tradition catholique) : ça calmait ma conscience. J'aurais la possibilité d'avoir une autre "chance" dans une seconde vie sur terre, ou alors : "Vis ta vie, on priera pour toi quand tu seras décédée…peut-être que Dieu te fera grâce à ce moment-là."   

    C’était l’époque où on passait sur les ondes de la radio : « On ira tous au paradis… », oui, c’est confortable :  tout le monde finirait par aller au paradis de toute façon…  dit la chanson.... Vraiment ??   

    Révélation d'en Haut !   

    Dieu seul peut nous apporter la satisfaction et combler le vide intérieur. Lui, nous aime et Il cherche à attirer notre attention sur Lui.  Tous les moyens sont bons à notre Seigneur pour attirer à Lui ses bien-aimés, que ce soit par les épreuves, des révélations, des leçons, des messages… Soyons attentifs et sensibles !

    Dieu parle une fois, et deux fois - et on n'y prend pas garde.

    Dieu parle !  Un des nombreux moyens qu’Il a utilisés et qui m’a marquée était une révélation par un rêve. Car Dieu parle une fois, et deux fois - et on n’y prend pas garde - Dans un songe, dans une vision de nuit, quand un profond sommeil tombe sur les hommes, quand ils dorment sur leurs lits : alors il ouvre l’oreille aux hommes et scelle l’instruction qu’il leur donne, pour détourner l’homme de ce qu’il fait; et il cache l’orgueil à l’homme; il préserve son âme de la fosse et sa vie de se jeter sur l’épée. (Job 33:14 à 18)

     Dans la Bible, Dieu a souvent parlé à travers des songes : que ce soit à des croyants comme Jacob (Genèse 28:12), Joseph (Genèse 37:5) ou à des non-croyants comme Nebucadanetzar (Daniel 2:3), Pharaon (Genèse 41:1).

    Voici le rêve qui a marqué mon esprit :  

    Je me voyais comme dans une bulle transparente. Je savais, dans mon rêve que c’était moi après ma mort physique. Cette forme représentait mon âme. J’étais dans un milieu silencieux, une nuée m’entourait avec une sensation de léger étouffement. Je percevais des autres personnes autour de moi, mais je ne pouvais leur parler, il ne pouvait y avoir communication. Je souffrais d’un sentiment de solitude et d’ennui : c’était horrible ! Je ressentais une très grande nostalgie de ce que j’avais vécu de plaisant ici-bas. J’étais frustrée parce que je ne pouvais plus me réjouir dans les choses terrestres : tout ce qui avait occupé ma vie d’alors me manquait beaucoup. Mon espérance terrestre n’était plus que poussière. Je regrettais de ne plus pouvoir vivre les satisfactions personnelles que m’avait apportées la vie mondaine à laquelle je m’étais liée. Mais j’étais là, enfermée dans ce cocon éternel, seule, dans un ennui tellement pesant !” 

     Un lieu où il y a une absence, une solitude et beaucoup de souffrance "On ira tous au paradis" Vraiment ?

    Sans présomption, je pense que ce rêve était une révélation d’une facette de la mort car il coïncide avec ce que dit la Parole de Dieu.

    Si le mot  “ENFER” ne se trouve pas dans la Bible, elle en parle : c’est un lieu où il y a une absence, la solitude et beaucoup de souffrance.

     Dans le Nouveau testament, l’ “enfer” est dépeint comme :

    “un lieu où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas” (Marc 9:43-44),

    -  un lieu de ténèbres où il y a des pleurs et des grincements de dents (Mat. 8:12)

    - un lac de feu (Apoc. 19:20). 

    - C’est la “seconde mort” (Apoc. 20:14), détruisant le corps et l’âme (Mat. 10:28).

    - “Le feu éternel a été préparé pour le diable et ses anges (Mat. 25:41), et ne devient la destinée que de ceux qui auront refusé leur véritable destinée, celle que Dieu leur offre en Christ.                     

    En effet, Dieu veut le salut de tous (1 Tim.2:4) mais tous n’acceptent pas son offre gracieuse.”

     L'espérance terrestre changée en l'Espérance Céleste

    La vie sur terre peut nous être offerte comme un cadeau, il y a bien des choses dans lesquelles on peut se réjouir.  Regardons simplement la création, quelle merveille ! Profitons-en !

    Mais à travers ce rêve, j’ai aussi compris plus tard, convertie à Christ, pourquoi lil est important de ne pas mettre les priorités de notre vie d'une manière égoïste, engagé dans une course aux plaisirs et au succès.  La Bible nous dit que notre vie sur terre n'est que passagère et qu'elle est faite pour nous préparer à quelque chose de meilleur : la vie éternelle.

    Que signifie l'"esprit du monde" ?

    La Bible nous dit que le chrétien n’a plus en lui l’Esprit du monde mais bien l’Esprit de Dieu : “Or nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.” (1 Cor. 2:12).  

    Avoir l'esprit du monde, c'est vivre à l'encontre des principes et valeurs de Dieu, c'est avoir de l'attachement aux choses terrestres et ne vivre QUE pour cela.  La société nous offre quantité de moyens pour satisfaire nos convoitises, notre orgueil, notre bien-être, notre propre gloire... On croit y trouver des moyens d'obtenir la sécurité, la joie, la paix, l'amour, MAIS tout cela n'apportera jamais la pleine satisfaction, la paix profonde et surtout le réel amour.

    “N’aimez pas le monde, ni rien de ce qui appartient au monde.  Si quelqu’un aime le monde, il ne possède pas en lui d’amour pour le Père.  Tout ce qui appartient au monde - les mauvais désirs de la nature humaine, le désir de posséder ce que l’on voit et l’orgueil suscité par des biens terrestres - tout cela vient non pas du Père, mais du monde.  Le monde est en train de passer, ainsi que tout ce que les hommes trouvent à y désirer; mais celui qui fait ce que Dieu veut vit pour toujours.” (1 Jean 2:15 à 17.) 

    Un changement de perspective 

    Dieu, Lui, qui nous aime plus que tout, nous propose de regarder aux choses célestes et éternelles. Il  offre l’Esprit Saint à ceux qui le désirent. Cet Esprit qui nous donne l’Espérance céleste, la foi, la paix, la force de surmonter les épreuves.  Dieu  nous demande de ne pas nous référer aux habitudes de ce monde mais d'avoir un autre raisonnement : “Ne vous conformez pas aux habitudes de ce monde, mais laissez Dieu vous transformer par un changement complet de votre intelligence.  Vous pourrez alors comprendre ce que Dieu veut : ce qui est bien, ce qui lui est agréable et ce qui est parfait.” (Romains 12:2 ).

     Le Saint-Esprit que nous avons reçu lors de notre conversion à Christ, se chargera de cette oeuvre en nous.  Laissons-le faire ! Nos motivations ne seront plus centrées sur nous mêmes, mais sur le désir de plaire à Dieu. Notre joie qui dépendait des circonstances et plaisirs éphémères, devient profonde à cause de la Joie du Salut en Christ.   En un mot, toute notre nature est appelée à être transformée. Et c’est dans cette nouvelle nature, (nature de Christ) que nous nous préparons déjà à vivre, non pas dans un royaume de ténèbres où se trouvera la souffrance, mais dans le Royaume de Dieu, où se trouveront toutes les promesses de vie citées dans la Bible. “Se préoccuper de ce que sa propre nature demande mène à la mort; mais se préoccuper de ce que l’Esprit Saint demande mène à la vie et à la paix.”(Romains 8:6).            

                              

     Article : Eliane Copus-Servais


    7 commentaires
  •  

    Le bienveillant "MAIS" de Dieu

    « En effet, voici ce que dit le Très-Haut, celui dont l’habitation est éternelle et le nom saint : j’habite dans les hauteurs et la sainteté, MAIS je suis aussi avec l’homme brisé et abattu afin de redonner vie à l’esprit abattu, afin de redonner vie au cœur brisé. Non je ne veux pas lancer éternellement des accusations, je ne veux pas m’irriter indéfiniment, car il est trop faible devant moi, l’esprit, le souffle des êtres que j’ai moi-même faits.» (Esaïe 57 :15-16). 

    Dieu est bien au-dessus de toutes Ses créatures. Sa perfection morale contraste fortement avec le mauvais comportement des hommes et des nations.  Il aurait toute raison de rester éloigné de l’homme. Le péché, le mal dans toutes ses formes, l’incrédulité et l’indifférence grandissante marque davantage le fossé qui sépare l’Homme de Dieu.   « Certes, il n’y a pas d’homme juste sur la terre qui ait fait le bien et qui n’ait pas péché. » (Ecclésiaste 7 :20)

    «  L’Éternel regarde des cieux; il voit tous les fils des hommes.  Du lieu de sa demeure il considère tous les habitants de la terre… »(Ps 33:13-14).

    Si Dieu voit tous les hommes, alors Il n’est pas indifférent, Il n'a pas "tourné le dos" définitivement à l'Humanité. En fait, la nature de Dieu a deux aspects principaux, et ces deux aspects semblent être en conflit : 

    • Il est Saint, il ne supporte pas le péché et le mal qu’il voit sur terre.
    • Il est Amour, Il désire ardemment se réconcilier avec l’homme et lui faire grâce. Il est Celui « qui veut que tous les hommes soient sauvés et viennent à la connaissance de la vérité.. » (1 Timothée 2 :4). 

    Le « MAIS » de la bienveillance de Dieu

    Alors que l’homme mérite d’office la séparation avec Dieu à cause du mal, le Père a choisi d’abord de réagir  dans Son Amour pour nous : au verset 16, il dit :

      «  Non, je ne veux pas lancer éternellement des accusations, je ne veux pas m’irriter indéfiniment, car il est trop faible devant moi, l’esprit, le souffle des êtres que j’ai moi-même faits»

    N’est-ce pas merveilleux !!!  L’Eternel Dieu Saint a compassion des êtres qu'Il a créés et n’attend qu’une chose : s’approcher de l’homme et être avec celui/celle qui a le cœur brisé, qui est abattu : « ..MAIS je suis aussi avec l’homme brisé et abattu afin de redonner vie à l’esprit abattu, afin de redonner vie au cœur brisé." (v.15).

    Le « Mais » de Dieu ouvre les portes de Sa faveur envers ceux qui sont désespérés, déprimés, humiliés, envers ceux qui reconnaissent leur faiblesse et leur état de pécheurs. Pour ceux-là, le Dieu Tout puissant s’abaisse pour leur redonner l’Espoir, la Vie, Il va descendre de Sa demeure pour prendre soin d’eux !

    «  L’Éternel est près de ceux qui ont le coeur brisé, et il sauve ceux qui ont l’esprit abattu ». Ps 34:18.

    Le bienveillant "MAIS" de Dieu

    Dieu permet les épreuves de la vie pour attirer les hommes à Lui

    Souvent, on accuse la sévérité de Dieu : "Pourquoi, si Dieu est bon, y-a-t-il tant de misère sur terre ?"  Et on rejette souvent Dieu à cause de ce rapide constat.  En réalité, Dieu est bon mais Il laisse les hommes libres de leurs choix.  Autant de mal sur terre est le résultat de la rébellion contre le vrai Dieu.  Ce que l'on sème, on le récolte.

    D'autre part, les épreuves sont permises par Dieu parce que souvent - du moins en principe - par elles, l'âme devient plus sensible et c'est l'occasion de s'intéresser à Dieu.  Nous pouvons être comme le psalmiste : « Je suis courbé, abattu au dernier point. Tout le jour je marche dans la tristesse. » (Psaume 38 :6). Il a fait appel à Dieu !

    Dieu reste attentif à l’âme accablée.  Il voit l'âme humble qui reconnaît sa petitesse et sa misérable condition. Il fait une différence entre celui qui, par les épreuves, est humble, repentant, reconnaissant son besoin de Dieu de celui qui malgré la souffrance, reste endurci, dans l’orgueil et la méchanceté. 

    Ce n’est pas la souffrance qui attire la miséricorde de Dieu, c’est notre réaction à la souffrance. Ce qui attire la faveur de Dieu, c’est un cœur brisé « Ô Dieu! tu ne mépriseras pas un coeur brisé et humilié. » (Psaumes 51 :17). 

    Son « MAIS » c’est le pont entre Sa Sainteté et Son Amour : c’est ce qu’on appelle Sa grâce !

    Au verset 18 : « J’ai vu sa conduite, MAIS je le guérirai.  Je le guiderai et je lui assurerai une pleine consolation à lui et à ceux qui sont en deuil à cause de lui. », on voit que Dieu est prêt à guérir, à guider et assurer une pleine consolation à ceux qui souffrent.

      Dieu a le meilleur pour chacun ! Sa grâce nous offre son plan parfait pour nous. Voici ce que l’Esprit du Seigneur a dit prophétiquement pour notre bien : 

    Le bienveillant "MAIS" de Dieu« L’Esprit du Seigneur, l’Eternel, est sur moi, parce que l’Eternel m’a oint pour porter la bonne nouvelle aux débonnaires; il m’a envoyé pour panser ceux qui ont le coeur brisé, pour annoncer aux captifs la liberté et aux prisonniers le retour à la lumière;  pour proclamer l’année de la faveur de l’Éternel et le jour de la vengeance de notre Dieu, pour consoler tous ceux qui mènent deuil, pour apporter aux affligés de Sion et leur mettre un diadème au lieu de cendre, l’huile de joie au lieu du deuil, un manteau de fête au lieu d’un esprit abattu, afin qu’on les appelle les chênes de justice, que l’Eternel a plantés pour sa gloire. » (Esaïe 61 :1-3).

    Cette prophétie a été citée par Jésus dans une synagogue à Nazareth en Luc 4:18. Il arrête sa lecture à "pour proclamer une année de grâce de l'Eternel" puis déclare : "Aujourd'hui, cette parole de l'Ecriture que vous venez d'entendre est ACCOMPLIE" (Luc 4:21) !  

    Voilà la Bonne Nouvelle ! Dieu a vu et s'est abaissé sur notre faiblesse pour nous secourir. Cet acte d'abaissement se trouve en Christ - l'Amour incarné du Père - qui vient du sein même du Père et qui a quitté son ciel de gloire pour nous racheter par son sacrifice sur la croix." "Et étant trouvé en figure comme un homme, il s'est abaissé lui-même, et a été obéissant jusqu'à la mort, à la mort même de la croix." (Philippiens 2:8).

    Le « Mais » de la justice de Dieu

    Dieu est juste et Sa sainteté est toujours là. Par le sang du Christ, les rachetés sont justifiés, ils sont mis à part, Dieu les voyant "saints". MAIS pour ceux qui ne répondent pas à l'appel, voilà ce qu'Il déclare au verset 20 de Esaïe 57  : « Quant aux méchants, ils seront pareils à la mer agitée qui ne peut se calmer et dont l’eau soulève la vase et la saleté.  Il n’y a pas de paix pour les méchants, dit mon Dieu. »

    Ceci pousse donc l’homme à un choix important :  le chemin de la Grâce en Jésus-Christ et recevoir Sa Paix, ou résister à Dieu en continuant son cheminement sur la terre sans Lui avec toutes les conséquences que cela comporte. 

     

     



    Article rédigé par : Eliane Copus-Servais

     

     


    2 commentaires
  •  

    En Son Nom

    « Qui est monté aux cieux, ou qui en est descendu? Qui a assemblé le vent dans ses mains? Qui a serré les eaux dans sa robe? Qui a dressé toutes les bornes de la terre? Quel est son nom, et quel est le nom de son fils? Le sais-tu ? » Proverbes : 30:4.  

    L’importance du NOM dans la Bible

    Dans la Bible, comme pour la grande majorité des peuples du Proche-Orient ancien (et surtout pour les peuples sémétiques), le nom révèle ou annonce ce qu'est ou ce que sera celui qui le porte (c'est pourquoi l'attribution d'un nom à un enfant à naître est si important, et les changements de nom si fréquents dans la Bible). Et parce que le nom est si fortement lié à la personnalité de celui qui le porte, prononcer ou, plus encore,  donner un nom est une prise de pouvoir, de possession de celui-ci."

     Ainsi, YHWH est le tétragramme employé dans L'Ancien Testament 6499 fois, pour représenter le nom de Dieu. Il est appelé « Yahweh » ou il est traduit communément en français par « L'Eternel » ou  "L’Eternel Dieu ».

    Le désir de Dieu est de se faire connaître aux hommes, II a commencé par le peuple Juif.  Il s'est révélé dans plusieurs facettes de Son caractère, par les actes qu'Il accomplissait ou des paroles qu'Il transmettait.  Voici quelques attributions qui lui sont données : 

    YHWH-Elohim- (YHWH Dieu, Genèse 2) ou communément (L’Eternel Dieu)EN  SON  NOM   

    YHWH-Jireh (YHWH Pourvoit) Genèse 21:33; 22 : 14 ou communément (l’Eternel pourvoit) 

    YHWH-Raphah (YHWH qui te Guérit) Exode 15: 25, 26 ou communément ( l’Eternel guérit) 

    YHWH-Shalom (YHWH Paix) Juges 6 : 24 ou communément (l’Eternel est ma paix) 

    YHWH-Rohi ou Raah (YHWH mon Berger) Psaume 23 :1 ou communément (l’Eternel est mon berger) 

    YHWH-Tsebaoth - (YHWH des Armées) Esaïe 31:5, 54 : 5 ou communément (L’Eternel des armées) 

    Etc... 

    Le Nom du Sauveur  : Yeshoua Ha Mashiah ou Jésus le Christ en français ou encore "Iesous" en grec traduit en français par Jésus. Ce nom hébreu "Yeshoua" (Jésus) se traduit par « YHWH Sauveur ».

     Il a été annoncé comme "Immanouel", Emmanuel : qui veut dire "Dieu avec nous". 

    Pour nous, Occidentaux, le nom ne représente pas le caractère de la personne mais il est essentiel de s'informer sur le caractère et la personne de Dieu :  Qui est Dieu, Qui est Son Fils ? Cela se trouve dans la Bible qui nous décrit particulièrement Son AMOUR et Sa SAINTETE.  Dieu continue encore aujourd'hui à se révéler par le Saint-Esprit, en accord avec Sa Parole. Car on ne peut adorer; on ne peut obéir, on ne peut servir un Dieu sans le connaître.  

    EN SON NOM 

    L’Evangile nous présente la manière de collaborer avec Dieu : agir, prier, parler, accueillir… faire toutes choses EN SON NOM. Evidemment, si on veut agir ainsi, il faut connaître la personne qui porte ce nom.  Il ne s'agit pas d'utiliser le nom comme une "formule magique" et d'une manière superstitieuse mais on est l'agent représentatif, le porte parole de ce que Lui ferait ou pourrait dire selon Sa volonté.

    En Son Nom ILLUSTRATION :   

    La plupart d’entre nous sommes, ou ont été, employés  dans une société et savent ce que veut dire travailler pour un patron.  Me concernant, je suis secrétaire de formation et souvent j’ai rédigé des lettres, documents ou des messages sans y mettre mon nom, mais bien celui qui me supervisait. Le rôle de la
    secrétaire est avant tout la subordination, soumission à son chef, comme bien d’autres métiers d’ailleurs, et a la particularité de faire toutes choses administratives et relationnelles pour lui : elle est l’intermédiaire direct entre les gens de l’extérieur (clients, patients, visiteurs…) et son patron. On dit souvent d’un patron qu’il a « sa secrétaire particulière » dans le sens où l’employée doit savoir exactement ce que veut son patron, connaître ses objectifs et ses exigences, avoir son style dans sa manière de gérer les choses.  C’est répondre au téléphone en son nom, c’est rédiger en son nom, c’est recevoir en son nom…  La secrétaire représentera aussi la  société pour laquelle elle s’est investie, c’est pourquoi il lui convient d’être très correcte et de faire bonne impression, car elle agit au nom de la personne, de la société qu’elle représente. 
     

    Et cette fonction ne se limite pas à la secrétaire, d’ailleurs. Je pense par ex. au "porte-parole" d’une entreprise.  Tout patron est attentif à la renommée de sa société et pour ce, il prend bien soin de choisir la personne qui parlera au nom de la société via les media.  Devant les micros de la TV, quelle responsabilité cela représente !  Imaginez, un mot de travers et cela peut nuire à la réputation de toute l’entreprise ! 

    Ces exemples me parlent concernant notre position en tant que chrétiens !  Comprenons-nous l’importance de porter le nom « chrétien » et ce que cela implique ?  Avons-nous conscience que nous travaillons pour une « Société » qui s’appelle « Le Royaume de Dieu » et dont le Patron est Dieu : Père, Fils, Saint-Esprit !!  Nous sommes impliqués dans une responsabilité de représenter Christ là où nous vivons, de collaborer avec Dieu pour le Royaume de Dieu et d’être ses « Porte-Parole »-  Porteurs de Sa parole, porteurs de Sa vie !

    Le fait de savoir que le Dieu Sauveur nous a choisis pour aller et porter du fruit est touchant !

    Jean 15:16 « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et institués pour que vous alliez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure: si bien que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l’accordera. »

    Chrétiens véritables 

    Wow ! Amis chrétiens, Dieu nous a choisis ! Cela veut dire qu’Il compte sur nous pour « aller » et travailler  pour l’expansion, l’édification, la promotion… de son Royaume.  Il nous promet aussi que tout ce qu’on demandera au nom de Jésus-Christ nous sera accordé !

    Le vrai chrétien est celui qui demeure en Christ, lui obéit et fait Sa volonté. Le chrétien authentique a parfaitement compris ce pourquoi Dieu l'appelle et prend très au sérieux son appel.   

    Nous sommes largement au bénéfice de la grâce de Dieu, mais avons-nous compris la responsabilité de cette attribution ? Nos oeuvres sont-elles signées en notre propre  nom, accomplies par nos propres forces (humaines) ou sont-elles en Christ, dans Sa force et volonté, dans les oeuvres qu'Il a préparées d'avance pour nous? 

     Agir au nom de quelqu'un veut dire avoir reçu le mandat de le représenter.

    JESUS-CHRIST est venu au nom du Père :  Jean 5:43  « Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez»

    Sur terre, Jésus-Christ, a montré le Père, Il en a fait la démonstration vivante, Il était semblable au Père dans tout ce qu’Il a accompli sur terre, en parfaite obéissance. Il  a dit "celui qui m'a vu, a vu le Père." Il était  UN  avec Lui, il était l’image parfaite du Père.

    Colossiens 1:15  « Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. »

    Et nous de mêmes, chrétiens nés de nouveau par l’Esprit, la Bible dit :

    1 Corinthiens 15:49 «  Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste. »

    2 Corinthiens 3:18  « Nous tous, qui le visage dévoilé, reflétons comme un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. »

    A notre conversion, nous avons reçu la semence divine (1 Jean3 :7-10), la nature de Jésus est en nous, nous sommes devenus participants à la nature divine (2 Pierre 1 :4).

    Il va de soi que si on veut refléter l’image de quelqu’un et agir en son nom, il faut vouloir 

     LE CONNAITRE, il n'y a rien de meilleur !

     L’Ancien  comme le Nouveau Testament insistent sur le fait de CONNAITRE le Nom de Dieu, de le proclamer, de le chanter, de l’invoquer, louer Son nom, de craindre Son nom, d’invoquer Son nom : 

    Voir par ex. Deutéronome 32 :3 ; Psaumes 9 :2 et 10 ; Psaumes 72 :17 ; Malachie 4 :2 ; Matthieu 6 :9 ; Matthieu 12 :21 ; Actes 2 :21 ; Jacques 5 :14,.... 

    Colossiens 3 :17 "Et quoi que vous fassiez, en paroles, ou en oeuvres, faites tout au nom du Seigneur Jésus, rendant grâces par lui à Dieu le Père."

    Marc 16:17  "Et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons, ils parleront des langues nouvelles."...

    Donc voilà, nous avons bien compris notre mission. 

    Jésus a lancé un sérieux avertissement à ceux qui n'auraient pas encore bien compris (ou qui ne veulent pas comprendre)  :

    "Il ne suffit pas de me dire: Seigneur, Seigneur! pour entrer dans le Royaume des cieux; il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux. Beaucoup me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur! n’est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé? en ton nom que nous avons chassé les démons? en ton nom que nous avons fait de nombreux miracles?  Alors je leur déclarerai: Je ne vous ai jamais connus; écartez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité! (Matthieu 7 :15-23).

    Mais soyons assurés que si nous avons la volonté de connaître de mieux en mieux notre Seigneur et que nous sommes en Christ, désirant marcher de progrès en progrès, dans Sa grâce et Sa sainteté, alors Son nom sera glorifié dans nos oeuvres que Dieu a préparées d'avance pour nous et qui porteront du fruit jusque dans l'Eternité.   

    Amis chrétiens, ayons toujours l'humilité de penser à ce que signifie prier  " au nom de Jésus ", à ce que veut dire agir au nom du Seigneur.  Moi personnellement, je ne veux pas utiliser son nom en vain et d’une manière légère et humaine.  Quelle responsabilité !  Quel sérieux que de représenter Christ dans notre vie et dans l’Eglise ! 

     

    Article : Eliane Copus-Servais

     

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique