• Les oies sauvages

    La nature nous enseigne plein de bonnes choses pour notre instruction et la Bible nous invite à les considérer.  Je vais aborder quelques réflexions sur les animaux  et notamment sur les oiseaux pour en étudier un peu les aspects et savoir ce que cela peut nous apporter pour notre sagesse.

    Quelques versets :

     « Interroge les bêtes, elles t’instruiront, Les oiseaux  du ciel, ils te l’apprendront »(Job 12 :7)

    « Dégage-toi comme la gazelle  de la main du chasseur, Comme l’oiseau  de la main de l’oiseleur » (Prov. 6 :5)

     « Voici, je  vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez  donc prudents comme  les serpents, et simples comme les colombes. »( Matthieu 10:16) 

     « Même la cigogne  connaît dans les cieux sa saison; La tourterelle, l’hirondelle et la grue  observent  le temps de leur arrivée. » (Jer. 8 :7)

    ----------------------------------------------------------------------------------------------

    Comme dans la chanson de Michel Delpech, "...soudain j'ai vu passer des oies sauvages", arrêtons-nous pour observer ces oiseaux.

     

    LES OIES SAUVAGES – l’esprit d’équipe !

     Dès l’arrivée du printemps, ou  au début de l’hiver, on entend un vacarme dans le ciel : machinalement je lève les yeux pour observer ces  masses  d’oiseaux  formées en V qui nous annoncent le changement de saison. 

     

     Les oies sauvages

    Ma maison se situe juste à l’endroit où les oies sauvages ont l’habitude de changer leur  place dans l’organisation de leur voyage.  Je les vois tourner en rond un moment :  celles de derrière rejoignent  les positions à l’avant et celles de devant vont à l’arrière pour se reposer. Cela m’a toujours fascinée de voir qu’année après année, ces oiseaux ont une telle persévérance et arrivent à s'orienter pour arriver à leur destination prévue. 

    Les oiseaux migrateurs volent à des vitesses situées entre 65 et 80 km à l’heure. Vous êtes-vous déjà demandé, en observant les oiseaux migrateurs lorsqu’ils voyagent, pourquoi ils adoptent une formation  en V ? Des savants ont découvert que les battements d’ailes des oiseaux soulèvent l’air, facilitant ainsi le vol des oiseaux qui les suivent. La formation en V permet donc à ces oiseaux de voler sur une distance 71 % plus grande qu’un oiseau volant seul. . Quand l’oiseau de tête se fatigue, il joint le dernier rang et un autre prend la relève à l’avant. 

    La formation en V permet aussi une communication rapide et efficace  entre les oiseaux concernant les changements de vitesse et de direction de l’ensemble du groupe. Enfin, lorsqu’un oiseau malade ou blessé est à la traîne, deux de ses congénères quittent la formation pour l’accompagner et l’encourager jusqu’à ce qu’elle meure ou se rétablisse. Ensuite, elles repartent seules ou dans une autre formation afin de rejoindre leur groupe. 

    Quel bel exemple de coopération et d’entraide mutuelle ! 

     Qu'est-ce que l'esprit d'équipe ?

     

     Les oies sauvages

     L'esprit d'équipe est un lien entre les membres d'un groupe, leur donnant le sentiment de faire corps et les poussant à œuvrer pour le bien de l'équipe au détriment du bien individuel. (définition Web). 

      Qui n’a pas fait l’expérience du travail en équipe ?  Que ce soit en communauté, dans le sport, au travail, à l’église, à l’école, en colonie, en mission, etc…  Est-il plus facile de coopérer dans la soumission mutuelle ou plus facile de travailler en cavalier seul ?  

    Un proverbe latin bien connu dit : « On n’est jamais mieux servi que par soi-même » :  c’est l’individualisme qui parle là et qui prétend  que le meilleur moyen pour qu’une réalisation soit conforme à nos attentes, est d’y parvenir en l’accomplissant  soi-même. MAIS en fait, il vaut bien mieux rejeter ce concept et adopter cette mentalité :  "Ne compter que sur soi c'est risquer de se tromper." (Pierre Gravel, prêtre) 

    Nous avons tendance à surestimer ce que nous pouvons réaliser nous-mêmes et à sous-estimer ce que nous pouvons accomplir en groupe.  En réalité, nous accomplissons ensemble plus que nous ne pourrions rêver de réaliser seuls !.   

    L’esprit d’équipe, ça se construit !  

    Alexandre De Saint Exupéry a dit : « La pierre n’a point d’espoir d’être autre chose qu’une pierre mais de collaborer, elle s’assemble et devient temple ».  

     Dans n’importe quelle collectivité, il faut cultiver un climat de coopération : des valeurs pour insuffler l’esprit d’équipe :

    1) L’entre-aide, le soutien mutuel.  Ne pensons pas que nous sommes indispensables et ne croyons pas que nous devons tout faire par nous-mêmes!  Nous avons tous besoin d'aide pour avoir un meilleur résultat !!  

    2) Le respect : il est important de voir l’autre avec respect, de reconnaître et d'estimer ses capacités et son utilité. 

     3) La valorisation des différences : bien souvent les différences nous gênent mais en fait elles sont là pour justement apporter la complémentarité, prenons-en conscience et ne jugeons pas.  

    4) La communication : A l’heure où les moyens de communication se développent de plus en plus, , je constate que malgré les nouvelles technologies, certes bien pratiques, la communication reste bien souvent la faiblesse des hommes !!.  Faisons un effort de bien transmettre nos informations pour être plus efficaces, et faciliter la tâche ! Combien il est important de bien communiquer !!

    5) L’encouragement 

    Avez-vous entendu le vacarme que font les oies sauvages ? 

    Un spécialiste qui étude le comportement des oies sauvages a découvert qu’en fait  elles cacardent en permanence pour manifester leur acceptation du meneur de l’équipe pendant qu’il leur ouvre la route dans les airs parfois tumultueux. Elles s’encouragent mutuellement et celles qui volent à l’arrière de la formation crient continuellement pour exhorter celles qui sont à l’avant à maintenir le bon cap et leur vitesse de croisière.

    Ce ne sont pas là le bruit des critiques, le bruit des rivalités, des jalousies, des plaintes mais bien des cris d’encouragement mutuel !  Quel bel exemple pour nous tous ! Soyons attentifs aux besoins des uns et des autres,  soyons des instruments d’encouragement qui nous poussent tous  vers l’avant afin d’atteindre le but.

     Un but à atteindre -  Comment s’orienter ?  Les oies sauvages

    La question de savoir comment les oiseaux migrateurs arrivent à retrouver leur territoire après plusieurs milliers de km parcourus passionne la curiosité humaine depuis des siècles. Tout ce que l’on sait c’est que ces oiseaux utilisent pour s’orienter d’une part des repères visuels, géographiques, des astres (soleil, lune, étoiles) et enfin le champ magnétique terrestre. Plus précisément, nous savons désormais que pour s’orienter, ces oiseaux se servent de compas biologiques internes. 

    Et nous êtres humains, comment nous orientons-nous quand nous voulons atteindre un but ?.  En général, les outils sont la réflexion, la bonne méthode, la logique, la sagesse et l’intelligence et le risque… qui seront nécessaires à toute réussite. 

    Tout cela varie en fonction du type d’activités évidemment.  

    En tant que chrétien, que l’on veuille s’orienter d’une manière individuelle dans  notre vie ou d'une manière collective dans l'église,  nous avons besoin du Saint-Esprit qui nous donne sagesse et discernement divin.  Le Saint-Esprit, la prière  et la Parole de Dieu nous aident à discerner et à suivre les directives de Dieu pour atteindre le but. 

    De la même manière que les oies possèdent un « compas biologique interne », nous avons un indicateur important en nous qui nous pousse dans une direction : notre esprit en communion avec l'Esprit de Dieu. 

    Par exemple, Siméon dans Luc 2 :25-27 : « Or voici, il y avait à Jérusalem un homme qui avait nom Siméon, et cet homme était juste et craignant Dieu, et il attendait la consolation d’Israël; et le Saint-Esprit était en lui. Et il avait été averti divinement par le Saint-Esprit, qu’il ne mourrait point, que premièrement il n’eût vu le Christ du Seigneur. Lui donc étant poussé par l’Esprit vint au Temple; et comme le père et la mère portaient dans le Temple le petit enfant Jésus, pour faire de lui selon l’usage de la Loi... »

    Dans Actes 18:5 :  « Et quand Silas et Timothée furent venus de Macédoine, Paul étant poussé par l’Esprit, témoignait aux Juifs que Jésus était le Christ. ». 

    Cela peut nous arriver parfois aussi : nous pouvons sentir une impulsion, une conviction, une orientation particulière pour nous conduire ou nous pousser à faire une chose spécifique. Laissons-nous conduire par l’Esprit de Dieu.

     Et ce qui est important de savoir, c’est que  l’Esprit nous conduira dans la limite de la Parole de Dieu; Il nous conduira toujours à faire ce qui est juste et agréable à Dieu, et pour Sa gloire;  comme le dit l’apôtre Paul aux Romains : " afin que tous ensemble, d’une seule bouche, vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ."  (Romains 15:6).

    Puissions-nous utiliser les moyens et les capacités que Dieu nous donne pour atteindre le but, la destination que Dieu a prévue pour nous tous, ensemble !  

       

     Article : Eliane Copus-Servais 

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Caronline
    Samedi 3 Mai 2014 à 13:29

    Très intéressant! Merci du partage. A nous maintenant de le METTRE EN PRATIQUE. C'est une autre affaire. Ce n'est pas toujours évident.


    sarcastic


     

    2
    Samedi 3 Mai 2014 à 13:46

    Oui pas évident effectivement... Juste savoir où est notre place, sinon on a des frustrations

    3
    agnes
    Samedi 3 Mai 2014 à 16:29

    très beau et quelle leçon de sagesse de la part de ces oiseaux  oui Dieu a beaucoup de choses à nous dire par le moyen de sa création merci Eliane la chanson de michel delpech est ma préférée

    4
    Samedi 3 Mai 2014 à 21:13

    Merci Agnes, je tâcherai d'en mettre d'autres.  On en apprend des choses oui !, ça devient même passionnant !...

    5
    Lundi 12 Mai 2014 à 11:58

    JJ'adore,merci Eliane,un vrai esprit d'équipe,merci pour l chanson,étant petit j'adorais Michel Delpech

    6
    Christ in me
    Lundi 26 Mai 2014 à 22:38

    Merci Eliane, il est vrai que les animaux sont fascinants et bien souvent ils nous laissent admiratifs par leur comportement. si je prends l'exemple de ma petite chienne Bora, même quand je la gronde, elle n'a aucune rancune. Elles est toujours fidèle et pleine d'affection et elle me surprend chaque jour! Quand je suis triste, elle comprend et me parle avec se yeux.

    7
    Dimanche 10 Août 2014 à 08:26

    Un petit bonjour amicale dans ton joli blog ma douce et tendre amie, j'espère que tu vas bien. J'aime venir me ressourcer dans ton joli blog merci du partage le mien est au ralentis.

    Je te souhaite un très bon dimanche.

    Amitiés de Petit coeur M@lou

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :