• Les blessures du passé

    Les blessures du passé

    Tout le monde connaît ce malaise intérieur causé par des événements douloureux de la vie et/ou par des paroles destructrices de personnes de notre entourage. Des plaies ouvertes dans l’âme qui ne semblent pas  se refermer avec le temps. Des émotions douloureuses et récurrentes qui reviennent comme un poignard dans le cœur, rien qu’en évoquant le souvenir des événements qui ont provoqué ces blessures. 

    Outre la douleur de ces blessures, qui n’a pu ressentir et vivre des blocages, conscients ou inconscients dans notre manière d’être ? : une impossibilité de faire certaines choses quand bien même nous en ayons les compétences, l’obligation de nous comporter d’une certaine façon même si nous aimerions parfois « lâcher prise », voire même des symptômes somatiques plus ou moins importants pouvant aller des douleurs dans certaines parties du corps (dos, épaules, genoux… ou pire) ou des maladies (allergies, sinusites, gastros… ou pire).

    Nous ne sommes donc pas libres d’être la personne que l’on devrait être.  Nous avons besoin de guérison.

    Sur le plan physique, une blessure profonde non traitée finira toujours par s’infecter et peut aller jusqu’à des conséquences dramatiques. C’est la même chose pour les blessures de l’âme, ou psychologiques, ou morales et émotionnelles : ce sont des blessures à soigner également, sinon elles finiront tôt ou tard par engendrer de graves conséquences.  Les blessures de l’âme ne se voient pas, elles sont cachées au plus profond de notre être, même si en apparence, tout semble normal.  Mais elles peuvent être comme un cancer, lentement elle peut s’accentuer et faire des ravages le jour où elle fera surface.

    Comment les reconnaître ? Les blessures du passé sont multiples :

    -      Celles qui sont aigües et évidentes : décès, divorce, adultère, emprisonnement, source de honte et d’isolement, injustice flagrante, persécutions, méchanceté dans la famille ou à l’école, maltraitance, violences, alcool, inceste, viol, chocs affectifs, maladies graves physiques ou mentales, avortement… 

    -       Celles qui sont souvent, chroniques et sournoises (pas toujours conscientes) : paroles négatives, médisance, critiques, brimades, vexations, mépris, jalousie, déception, frustration, échec scolaire, chômage.
    Celles aussi causées par une relation difficile avec les parents (mère/père perfectionniste, autoritaire, légaliste, culpabilisante) ou trop protectrice, qui infantilise et rend son enfant dépendant.  Ou encore venant de parents trop laxistes (l’enfant ne trouve plus ses repères), etc…  

    Vous le comprenez, il est donc très probable que tous, nous avons des blessures, et cela dépend aussi de la sensibilité et fragilité émotionnelle de chaque personne. Certaines vont mieux réagir que d’autres. Mais pour tous, il y a des conséquences, plus ou moins marquées selon les individus.

    Quelles sont donc les conséquences ?


    Les blessures du passéCes blessures peuvent favoriser le développement d’un sentiment de rejet et d’abandon, d’une mauvaise vision de soi, du perfectionnisme et du légalisme, de rancunes, de jalousie, de fausse culpabilité, de dévalorisation, de refus de pardon, de rébellion, de frustration, d’angoisse qui pourrait être suivie de maladies psychosomatiques, de dépressions ou d’autres troubles psychiques plus ou moins graves.

    Lorsqu’il s’agit de traiter les blessures intérieures, il n’y a pas 36 solutions, il vous faudra, tôt ou tard, les affronter afin d’avancer vers la guérison. Il nous faut être guéris des blessures du passé, ne pas les laisser continuer à « pourrir » le présent et à handicaper notre vie.

    Où se trouve la guérison ?

    La guérison est un processus.  Les blessures dans l'âme ne guérissent pas comme ça, comme sur un coup de baguette magique.  Il nous faut de la patience mais surtout une bonne compréhension des choses.  Ainsi, je propose deux niveaux qu’il est bon d’examiner avec soin.

    1)      Au niveau de notre cœur : le meilleur remède, c’est le PARDON.

    Le cœur ou l’esprit de l’homme, l’être intérieur, la personnalité profonde : c’est la capacité d’aimer, de ressentir.

    Sur Internet, j’ai vu énormément de psychologies modernes, de méthodes orientales, de méditations, d’énergies positives,  sophrologie, etc. pour essayer de « faire sortir » les blessures de l’âme en  explorant son « moi intérieur ».  Mais en tant que chrétienne, pour moi, ces méthodes sont purement humaines et ne peuvent que tourner en rond, un cercle vicieux.  Je crois sincèrement  que le coeur, l’esprit de l’homme, ne peut pas trouver la liberté s’il est tourné sur lui-même, mais il la trouve quand il est tourné vers  Celui qui a la puissance pour le faire : Dieu, notre Seigneur !


    La Bible affirme que Jésus, le Sauveur du monde venu pour libérer les hommes duLes blessures du passé péché et de la maladie (souvent de l’âme)  accueille ceux qui souffrent, ceux qui sont rejetés, angoissés, culpabilisés, révoltés, déprimés.  Il les aime et voudrait les guérir. 

    En Esaïe 61 :1-3, on voit la mission du Sauveur : « L’Esprit du Seigneur DIEU est sur moi. Le SEIGNEUR, en effet, a fait de moi un messie, il m’a envoyé porter joyeux message aux humiliés, panser ceux qui ont le coeur brisé, proclamer aux captifs l’évasion, aux prisonniers l’éblouissement,  proclamer l’année de la faveur du SEIGNEUR, le jour de la vengeance de notre Dieu, réconforter tous les endeuillés… »

     En tant qu’êtres humains, nous sommes imparfaits, nous sommes tous pécheurs et il est dit dans la Bible que « le cœur de l’homme est tortueux par-dessus tout et il est méchant « (Jérémie 17 :9) – et les blessures entre les êtres  humains en résultent.

    Dieu est bon, Dieu est pardon, c’est dans Sa nature, Il nous pardonne et nous libère par son pardon. 

    Il est écrit aussi : Matthieu 6:12  « …pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés »

    Pardonner notre prochain.  Pour pardonner vraiment, il faut d’abord recevoir la révélation de son propre pardon.  Combien a coûté le prix pour notre liberté et salut ? La vie de Jésus sur la croix !  Pour chacun d’entre nous ; ne minimisons pas la valeur de cet acte !!

    Ne restons donc pas dans les chaînes de l’amertume, que ce soit envers des personnes, envers nous-mêmes, ou envers le passé !!   Si nous comprenons la liberté qu’offre Dieu à nos âmes, on ne se remet pas sous un esclavage tel que l’amertume. Pardonnons à ceux qui nous ont offensés et nous serons guéris ou en voie de guérison! Le pardon est une puissance qui libère notre âme.

    Un cœur nouveau

    Ce cœur nouveau, Dieu l’avait déjà prévu pour l’humanité, regardons dans l’Ancien Testament au Livre du Prophète Ezéchiel.  

    « Je leur donnerai un même coeur Et je mettrai en vous un esprit nouveau; J’ôterai de leur chair le coeur de pierre Et je leur donnerai un coeur de chair », (Ezéchiel 11 :19)

    Dieu donne ce cœur nouveau à quiconque croit humblement comme un petit enfant.  Le Saint-Esprit opère cette nouvelle création en fonction de notre obéissance à la Parole, de notre authenticité à vouloir être purifié du péché et à vouloir persévérer dans la volonté de Dieu.  Nous recevons un cœur plein de foi, plein d’amour, pour Dieu et pour notre prochain et pour nous-mêmes.  Une nouvelle identité d’homme libre !

    Le chrétien (je ne parle pas ici de chrétien de tradition mais d’un chrétien qui s’est vraiment consacré à Dieu) reçoit, à sa conversion un cœur nouveau comme le dit ce verset :

    « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.  Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.  Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.  Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu! »« (2 Corinthiens 5 :17-20)

     

    2)  Au niveau de notre intelligence : nos mauvaises pensées alimentent souvent nos blessures !

    J’ai pu remarquer combien nos pensées peuvent avoir un impact direct avec ce que nous sommes.  S’il est vrai que les blessures ne dépendent pas de nous et que nous en sommes victimes, sachons que nous avons la capacité de dire « Non » aux mauvaises pensées qui viennent alimenter les blessures. Toutes ces mauvaises pensées qui rongent notre âme et nous mentent sur la réalité de ce que nous sommes.  Ne soyons pas victimes de nos propres pensées !!  Et les pensées, ça va vite !  Nous sommes des êtres pensants de nature et ce que nous sommes, en fait, est très souvent le fruit de nos pensées. 

    Apprenons à discerner et gérer les pensées qui peuvent nous nuire et rejetons-les. Elles sont mensongères et ne peuvent que détruire l’âme.

    La Bible, la Parole de Dieu, nous permet de nourrir notre âme de bonnes pensées.  C’est une excellente nourriture pour notre être intérieur. Elle renouvelle notre intelligence et la transforme

    Les blessures du passé

     

    Romains 12:2  « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »


    Ne sous-estimons donc pas le travail que peut faire la lecture de la Parole et sa pratique, ainsi que l’oeuvre du Saint-Esprit dans notre cœur.  Ce sont là deux éléments importants et vitaux que Dieu nous donne à  la  portée de chacun pour connaître la guérison et la vie à notre âme !

     

    Article : Eliane Copus

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Septembre 2013 à 18:14

    ne pas vivre dans le passé certes mais c'est dur d'oublier comme c'est dur de pardonner

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 01:01

        Je vous comprends.
        J'ai moi-même vécu de nombreuses violences et maltraitances pendant de très longues années.
        Pour guérir d'un passé douloureux, cela peut demander énormément de temps.

        Mais avec Dieu, rien n'est impossible.

        Lilia Gabrielle Lael Itai

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 01:02

        Merci pour ce bel article. Que Dieu te bénisse !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :